Karl Bartos – Off The Record

L'âme de Kraftwerk se réconcilie avec son passé.

835295

Karl Bartos a coécrit quelques-uns des plus grands classiques de Kraftwerk dont il a fait partie de 1975 à 1990.

Aujourd’hui, l’homme réconcilie passé et avenir en exhumant quelques démos et en proposant de nouvelles compositions. Il se livre aussi dans un essai en forme d’autobiographie – inclus dans les premières copies de l’album – dans lequel il réalise l’exploit de ne jamais écrire le mot Kraftwerk.

C’est pourtant clairement à son ancien groupe que fait allusion cet album dont la plage d’ouverture s’intitule Atomium. "J’ai toujours été fasciné par cet édifice qui symbolisait le progrès. Le drame de Fukushima m’a donné envie d’écrire une chanson sur ce symbole européen mais aussi sur cette énergie que l’on croyait propre. Si propre que ses déchets resteront avec nous pour des centaines de milliers d’années."

Karl a quitté Kraftwerk car il ne voulait pas "attendre cinq ans avant de sortir un nouveau disque" comme il le pensait à l’époque. Si on attend un nouvel album studio du groupe depuis 1991 (ça fait donc 27 ans!), Karl Bartos, lui, a sorti des albums en solo, a initié le projet Elektric Music et a fait partie du supergroupe Electronic avec Johnny Marr des Smiths, Bernard Sumner de New Order et les Pet Shop Boys. "Herr Karl", le personnage de la pochette de ce nouvel album est le mannequin qui le représentait dans les années 70.

"Dans une des chansons, nous avons un dialogue et dans la vidéo je le rencontre par hasard dans un musée de cire à Hambourg, près du club où les Beatles ont joué." Une pirouette pour évacuer ce qui pourrait ressembler à de l’opportunisme. "Sur ce disque, au lieu de mettre toute cette partie de ma carrière de côté comme je le fais depuis plus de 20 ans, je la mets au centre de ma démarche artistique."

Avec, c’était inévitable, le danger de ne pas toujours être à la hauteur de la légende.

 

 

 

Karl Bartos
Off The Record
Bureau P

Sur le même sujet
Plus d'actualité