Justice – Access All Arenas

L'autre duo électro frenchie remet la musique au centre des (d)ébats. Bluffant.

867509

"Quel est l’intérêt de sortir un CD live de Justice en 2013?", s’interrogent Xavier de Rosnay et Gaspard Augé quelques heures avant de secouer les serres des Nuits Botanique dans le cadre de la Ed Banger Night (le 10 mai dernier).

"A vrai dire, il n’y en a aucun. Nous avons agi de manière purement égoïste. Nous ne sommes pas certains que les formats CD et vinyle existeront encore quand nous enregistrerons notre troisième album. Et on s’est dit que nous allions nous faire plaisir avec un bel objet et une  musique que les fans trouveront peut-être intéressante, même si elle n’est pas nouvelle. "Access All Arenas", c’est un peu un best of de nos deux premiers disques en version live. Ni plus, ni moins."

Mais quel best of!Avec ce témoignage capté dans les arènes de Nîmes le 19 juillet 2012, Justice rappelle qu’il a ajouté une dimension supérieure à son projet artistique au cours de sa dernière tournée mondiale.

Justice, c’est toujours des secousses pour le dance floor, mais c’est aussi une attitude rock. Comme au bon vieux temps des doubles live de Kiss ou du "Made In Japan" de Deep Purple, "Access All Arenas" débute par plus d’une minute d’applaudissements ("c’est comme un plan d’ouverture dans un film de la Twentieth Century Fox").

Se mêlent ensuite dans un enivrant crescendo des plages expérimentales évoquant le prog rock seventies (Genesis), des tueries boostées au BPM (Civilization, Canon), des tentatives pop (New Lands) et des mini-symphonies futuristes (On ‘N’ On couplé avec We Are Your Friends).

"En tant que musiciens, nous avons compris au cours de cette tournée que lorsqu’on jouait vraiment des parties musicales en live, ça passait beaucoup mieux que si on se contentait de les programmer. On s’est aussi rendu compte que nous pouvions toucher les gens sans essayer de les faire danser à tout prix. Fondamentalement, un concert électro en live, c’est un mec qui est derrière un pupitre avec son laptop. Vous pouvez adapter les dimensions de la table, ajouter des écrans, de beaux éclairages ou des projections en 3D, mais l’essentiel réside quand même dans la musique. Ce live nous a mis en confiance. A l’avenir, nous n’avons plus forcément envie d’aller plus loin dans cette surenchère technologique vis-à-vis de laquelle on s’est toujours méfiés. Au contraire, je pense qu’on va revenir à un peu plus de simplicité."

 

 

  

Justice
Access All Arenas
Warner

Sur le même sujet
Plus d'actualité