Julia Stone – The Memory Machine

Alors que Big Jet Plane résonne encore dans toutes les oreilles, Julia abandonne son frangin Angus pour révéler son premier disque solo, écrit depuis quelques années déjà, mais qui attendait son heure dans un tiroir.

23562

Hormis une production plus léchée adaptée à sa voix délicate de poupée écorchée, évoquant Sarah Blasko ou CocoRosie, la demoiselle ne se soustrait pas vraiment au rôle qui lui était déjà attribué au sein du duo: des ballades folks fragiles et apaisantes, des berceuses presque murmurées et quelques cuivres revigorant son atmosphère enneigée dépeinte entre autres par le très beau Winter On The Weekend. – G.P. Le 2/5 au Cirque Royal.

Julia StoneThe Memory Machine
PiaS

Maybe
<object height= »270″ width= »420″><param name= »movie » value= »http://www.youtube.com/v/avke-UqzEWo&rel=0&hl=en_US&feature=player_embedded&version=3″ /><embed allowfullscreen= »true » allowscriptaccess= »always » height= »270″ src= »http://www.youtube.com/v/avke-UqzEWo&rel=0&hl=en_US&feature=player_embedded&version=3″ type= »application/x-shockwave-flash » width= »420″></embed></object></p>

Sur le même sujet
Plus d'actualité