Jérôme Colin s’explique sur le buzz Daft Punk à Hep Taxi!

Hier, Jérôme Colin recevait les Daft Punk pour un Hep Taxi! très spécial. Rien que ça! Un évènement qui a créé la cohue dans les rues de Bruxelles lors du tournage. Et à force de voir les bandes-annonce de La Deux qui promettaient de découvrir Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo comme jamais auparavant, on commençait tout doucement à y croire, ce malgré la date de diffusion.

1071338

Sauf que derrière les casques se trouvaient… Michel Drucker et Salvatore Adamo. Surprise! Sur Twitter, le hashtag #heptaxi est rapidement devenu l'un des plus partagé. Le présentateur nous explique les coulisses de cette blague de grande envergure.
 
Comment vous est venue l'idée de ce poisson d'avril?
Jérôme Colin – J'ai une liste d'invités de "rêve". Des gens que j'adorerais voir dans mon taxi mais qui sont quasi inatteignables comme Isabelle Adjani, Depardieu ou E.T. Les Daft Punk en font aussi partie, mais il est impossible de les avoir en interview… et ça faisait longtemps que je réfléchissais à faire un truc sur eux "pour rire". Alors quand Hep taxi! est passé du dimanche au mardi, je me suis rendu compte que ça tombait un premier avril. C'était l'occasion idéale de faire une "spéciale".
 
Pourquoi avoir invité Adamo et Drucker à prendre le casque de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo? C'est un choix étonnant.
J.C. – Quand j'ai eu le feu vert de ma productrice, Anne Hislaire, j'ai directement envoyé un sms à Salvatore Adamo pour savoir si ça le tentait. Et il a répondu oui directement. C'était mon premier choix, je l'adore, il faisait partie de mon scénario initial. Pour le reste, je ne voulais pas que l'émission s'arrête au moment du dé-casquage, il me fallait une histoire à raconter en deuxième partie d'émission. J'avais pensé à Nicolas Bedos ou Stéphane De Groodt. Mais finalement j'ai entendu que Michel Drucker venait en Belgique, et comme c'est un bon ami de Salvatore, je l'ai contacté. Lui aussi a accepté tout de suite. Il était comme un gamin et avait pensé à ses propres répliques du genre "Je fais des soirées casques avec ma femme, ça a relancé ma libido".
 
Et niveau logistique, comment on se procure les casques des Daft Punk?
J.C. – On a fait ça de manière ultra-artisanale. Hep Taxi! n'est pas vraiment une émission à gros budget, du coup on a commandé des répliques des casques des Daft au Mexique, qui sont arrivées une semaine avant le tournage dans une matière proche de la frigolite. On a du demander à une carrossier de les peindre. Pour les costumes, pareil. Impossible de trouver des Saint-Laurent du même type alors on en a acheté chez Zara. C'est cet esprit bout-de-ficelle et l'énergie de l'équipe qui est génial. On s'est vraiment marrés à le faire. Ca aurait pu être un énorme flop s'il n'y avait pas eu d'histoire derrière mais ça a bien marché. Je stressais comme un dingue hier soir, de peur que ça fasse un bide. Mais on est bien relayés aujourd'hui, ça fait une bonne pub pour Hep Taxi! Et puis je vais envoyer l'émission aux Daft Punk… Avec un peu de chance, peut-être qu'ils viendront vraiment.

Etonné des réactions?

Les réactions ont été excellentes. J'ai lu des choses hyper positives comme "meilleur poisson de l'année", voire même "meilleur poisson de tous les temps". Mais en regardant sur le net, je suis tombé sur ce commentaire qui m'a bien fait rire (voir photo)

Sur le même sujet
Plus d'actualité