Jean Leloup et les paradis tordus

A 53 ans, Jean Leloup est une véritable star au Québec avec déjà huit albums studio difficilement trouvables en Belgique où on ne le connaît que pour l'éphémère tube 1990.

1284799

L’évolution des canaux de diffusion de la musique pourrait corriger cette injustice. En effet, dans les années 90 et début 2000, Jean Leloup a offert des perles d’albums comme « Le Dôme » ou « La Vallée des Réputations » avant de tuer son personnage schizophrène pour redevenir Jean Leclerc, de son vrai nom et connaitre une décennie moins intéressante.

Connu au Québec pour ses comportements excentriques sur scène et sur les plateaux TV dont il est un excellent client, l’artiste avoue récemment qu’il souffrait de bipolarité.

En traitement et apaisé, Jean Leloup offre avec « A Paradis City » le meilleur de son art torturé. Avec comme fils rouges l’amour, la mort et la guérison des démons de la vie, chaque chanson est une invitation à renaître après le doute ou la douleur. Tour à tour folk, lyrique et rock, « A Paradis City » ravit et ravage.

A écouter absolument:

  • Le Roi se Meurt
  • Willie
  • Les Bateaux
  • Petit Papillon
  • A Paradis City

L’album est disponible en Europe via les plateformes de téléchargement légal et les sites de streaming. Et via le site de son label.

 

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité