Jean-Claude Defossé revient, gagne, crée la polémique et s’explique

L'intégration des Marocains et Turcs en Belgique,  premier "Dossier tabou" traité par Jean-Claude Defossé pour RTL-TVIa été fort suivi... et commenté.

1174019

636.000 Belges francophones ont suivi ce dernier mardi le retour de l'investigation façon Defossé en télé. L'enquête sur l'intégration, réussie ou non, des populations d'origine immigrée en Belgique, surtout dans le contexte actuel, était très très touchy. Et, passé à la moulinette du style Defossé, elle ne pouvait qu'interpeler, voire choquer. Sitôt diffusé, le sujet a enflammé les réseaux sociaux et le journaliste d'essuyer un tombereau d'adjectifs: "incompétent", "affligeant", "orienté"…  La députée fédérale PS Nawal Ben Hamou (ex-policière) développe: "L’intégration est loin d’être parfaite, certains éléments de l’émission sont malheureusement vrais, je le regrette. Mais dans cette émission, tout semble avoir été dirigé pour pointer du doigt une communauté et simplement donner des arguments à ceux qui n’étaient, jusque-là, pas encore certains d’être raciste. Et ça, au pire moment d’une crise raciale et religieuse… Juste dommage"

Defossé lui-même avait prédit à Moustique cette volée de bois vert: "Cela va faire gueuler dans plusieurs sens. Ce qui est en général bon signe. Souvent chaque téléspectateur vient avec ses propres tartines face à l'émission et il prend ou rejette ce qui correspond à ce qu'il pense ou pas. Je pense que l'enquête sera taxée d'islamophobe, de raciste par les uns autant que de pédagogique et en empathie avec la communauté musulmane, par d'autres. Cela dépendra de leur regard. J'ai essayé de faire cette enquête qui a duré trois mois, dans mon style, avec ma sensibilité et le plus honnêtement possible de manière journalistique et équilibrée ".

On connait le style du journaliste d'investigation ex-RTBF. On aime ou on n'aime pas mais son propos est plutôt étayé et complet. Trop peut-être car il est vrai qu'au terme des 55 minutes du document l'accumulation des constats inquiétants ne peut que donner le sentiment affiché par le titre "L'intégration est un échec!" Cependant, Defossé est clair sur la cible principale de ses critiques: les politiques et ceux qui encouragent le repli communautaire. Et sur le message qu'il voulait faire passer (très maladroitement selon certains): "ce reportage dit clairement, et sans tabous, qu' il ne faut pas se voiler la face. Les problèmes sont là, trêve d'angélisme, prenons-les à bras le corps sinon un jour cela va vraiment péter. Il ne faut jamais laisser pourrir les problèmes en politique et je pense qu'en Belgique on ne les a jamais pris à bras le corps. Mais gardons nous de dire "c'est à cause de ces sales étrangers". Tout le monde à des responsabilités."

Les réponses de Jean-Claude Defossé

Sur le même sujet
Plus d'actualité