Jacques Chancel quitte les ondes

Il avait 86 ans et avait inventé un ton. Ses deux émissions les plus célèbres – "Le grand échiquier" en télé et "Radioscopie" en radio – déroulaient le tapis rouge aux personnalités mais créaient un espace, aux confins de la confidence, où la parole prenait toute la place. 

1251251

Dans l'aristocratie des médias des années 70, il incarnait la culture dans son acceptation la plus noble, une télévision et une radio de haute qualité que les guerres d'audience et la généralisation de la médiocrité finiront par balayer du paysage. Journaliste dans l'âme (il fut correspondant de guerre en Indochine dès l'âge de 17 ans), écrivain (il a publié plusieurs livres parmi lesquels son journal dont le dernier tome – "Pourquoi partir?"- était paru récemment),amateur de sports et , à sa manière, artiste –lui, qui les aimaient tant et les a tant mis en valeur. Avec lui, c'est une école – encore symbolisée par Bernard Pivot – qui disparait presque à jamais.  

Plus d'actualité