Insidious

Le créateur de Saw revient aux affaires avec l’objectif de signer le film le plus terrifiant de tous les temps. Pari presque gagné! Et même s’il n’atteint pas encore la carrure horrifique de ses illustres modèles Romero (Le jour des morts-vivants), Carpenter (Halloween) ou Argento (Trauma), James Wan est sur la bonne route.

36038

Partant d’une trame classique: une petite famille tranquille s’installe dans une maison aussi glauque que la banlieue qui l’entoure et passe une première nuit en compagnie de bruits bizarres et d’apparitions pas banales, le film bifurque ensuite vers la terreur et l’effroi purs et durs, trash comme un aller simple dans l’anus du diable. Bref, ce film qui est à Paranormal Activity ce qu’un trois étoiles est au McDo, comporte son lot d’adrénaline et de futures scènes cultes (notamment celle où la mère de famille perçoit une silhouette qui attend son heure derrière la fenêtre). En fait, Insidious fait tellement monter le spectateur dans les tours qu’il finit par faire l’erreur de vouloir désamorcer quelques péripéties par un humour qui tombe à plat et fait penser à Ghostbusters. Mais à part cette petite réserve, c’est du tout bon. Ne fermez pas les yeux devant les scènes d’horreur, vous risqueriez de passer à côté d’un futur classique du genre. 

Insidious
Réalisé par James Wan (2010). Avec Patrick Wilson, Rose Byrne, Ty Simpkins – 102’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité