Indochine: les lumières de la ville

Le film du Black City Tour d'Indochine a été réalisé au Palais 12. Impressionnant et forcément malin. A écouter et à voir.

1236459

A la sortie de l'album "Black City Parade" en 2013, Nicola Sirkis annonçait que la nouvelle tournée constituerait le projet live le plus ambitieux jamais mené par Indochine. Deux ans, 800.000 spectateurs et septante concerts de folie (dont quatre en Belgique) plus tard, le leader en chef de la formation française confirme. "Oui, sur un plan économique, c'est peut-être la tournée qui a été la moins rentable parce que nous avons déployé énormément de moyens techniques, mais elle fut grisante. Nous avons atteint une autre dimension. Sur ce "Black City Tour", nous avons réussi à amener tout l'univers d'Indochine dans les salles. Et cet univers entourait littéralement le public, pour ne faire qu'un avec lui. Il y avait nos chansons, bien sûr, mais aussi un écran à 360 degrés, des images de villes, de la vidéo, de la danse contemporaine, des moments plus intimistes et des couleurs…"

Tourné au Palais 12 de Bruxelles avec vingt-cinq caméras HD, le film de 2h40 – car oui, c'est bien plus qu'un concert DVD – est impressionnant et rivalise dans son esthétique avec les meilleurs documents live de Depeche Mode ou de U2. Et si Sirkis a raison de parler d'une tournée ambitieuse, ces images rappellent aussi qu'Indochine a l'intelligence ne pas se laisser étouffer par ce gigantisme. La fragilité et l'émotion y sont toujours présentes. Entrecoupés de "respirations" où des Indosfans  expliquent leur relation au groupe, ce Black City Tour alterne séquences visuelles incroyables (l'intro où le (télé)spectateur est plongé dans une ville éclairée), moments de communion (Tes yeux noirs avec un Nicola Sirkis dans la foule ou le piano/voix de J'ai demandé à la lune)et folie pure (les ballons colorés sur le cartoonesque L'aventurier). C'est drôle, car presque plus personne n'en parle aujourd'hui, c'était aussi le concert le moins cher proposé au Palais 12 depuis que cette salle existe. Comme quoi…

> BLACK CITY TOUR, Indochine, 2 DVD, 2h40, Indochine Records/PIAS.

Ne ratez pas dans nos prochaines éditions "Mes disques à moi" avec Nicola Sirkis.

Sur le même sujet
Plus d'actualité