Iggy Pop – New Values

1280945

Réédition vintage des albums "punk" de l'Iguane. A boire et à manger.

 

Après avoir sabordé The Stooges, suivi sans succès une cure de désintoxication et fait la noce à Berlin avec Bowie qui collaborera sur ses deux classiques ("Lust For Life", "The idiot), Iggy Pop se retrouve dans un sale état à l'aube des eigthies. Salué par les punks, il réussit néanmoins à décrocher un contrat discographique chez Arista avec lequel il va enchaîner trois disques solo aujourd'hui remastérisés et réédités dans un packaging vintage.

 

Ça commence plutôt bien avec "New Values" qui paraît en 1979. Sans rien forcer, ses chansons nihilistes telles que I'm bored ou la plage titulairetrouvent un parfait écho auprès de la génération "no future". L'ex-Stooge James Williamson assure le côté "brut de décoffrage" des guitares tandis que le multi-instrumentiste Scott Thurston insuffle des sonorités new-wave à l'ensemble qui tient toujours la route aujourd'hui. Un an plus tard, l'Iguane retrouve plusieurs potes pour "Soldier" mais oublie d'écrire de bonnes chansons. Bowie et Jim Kerr des Simple Minds assurent les chœurs sur Play It Safe et on retrouve également le Sex Pistol Glen Matlock ainsi qu'Ivan Kral du Patti Smith Group.  Kral poursuit sa collaboration avec Iggy Pop sur "Party" (1981) qui abrite l'excellent Bang Bang (repris plus tard par Bowie) et une version crooner punk du standard One For My Baby (And One More For The Road). L'échec commercial de "Party" lui vaut son C4 de la part d'Arista. Iggy devra attendre 1986 pour sortir un album digne de ce nom avec "Blah Blah Blah" qui marque les retrouvailles avec Bowie. Les tubes Real Wild Child et Cry For Love relanceront sa carrière. – Luc Lorfèvre

Sur le même sujet
Plus d'actualité