How I Spent My Summer Vacation

Un braqueur américain arrêté à la frontière mexicaine avec 4 millions de dollars échoue à la prison d’El Pueblito, et se lie d’amitié avec une mère et son fil en danger. 

652057

Pur produit estampillé Mel Gibson – le film est écrit et produit par ses soins -, How I Spent My Summer Vacation n’est pas un film très recommandable. Et pourtant ça marche.

Bercé par la voix sexy et le regard toujours désabusé de l’inimitable Mel, le spectateur se laisse embarquer dans l’univers ultraviolent d’El Pueblito, véritable bordel à ciel ouvert. Le scénario ne brille pas par son intelligence (les vengeurs seront vengés jusqu’aux derniers dans des tueries monumentales), mais il est sauvé par l’humour et une réelle liberté de ton.

Gibson s’éclate avec les codes cinématographiques des thrillers qui ont fait son succès (Payback), s’amuse à découper des petits doigts et buter des types à bout portant.

La réussite du film tient aussi à l’excellente reconstitution de l’univers d’une ville-prison dans le cartel des drogues, où circulent les putes, les criminels et les familles. Tourné dans un ancien centre pénitentiaire de Veracruz, la prison suinte de vérité. Une rédemption radicale et trash à réserver aux amateurs.

Voir les salles où ce film est à l’affiche

How I Spent My Summer Vacation
Réalisé par Adrian Grunberg. Avec Mel Gibson, Peter Stormare, Kevin Hernandez – 92’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité