Hitler à Hollywood

Maria de Medeiros (rayonnante dans son propre rôle) réalise un documentaire sur Micheline Presle (inoubliable interprète du Diable au corps) et remonte le fil d'un complot hollywoodien qui aurait écrasé le cinéma européen après-guerre.

36040

De Cannes à Venise, Londres ou Berlin, la recherche d'un cinéaste belge disparu devient le prétexte de ce vrai-faux documentaire qui invite avant tout à réfléchir sur la puissance du cinéma. Hitler bien sûr l'avait compris, et en 1945 Roosevelt prophétisait déjà: "Envoyez les films, les produits suivront", annonçant l'américanisation de nos imaginaires par le cinéma.

Sur un scénario qui aurait plu à Tarantino (l'histoire du cinéma comme moteur d'une intrigue menée par de belles actrices), Frédéric Sojcher, cinéaste belge érudit et atypique, rend ici un hommage très stimulant au cinéma européen. Ludique sans être vraiment rock'n'roll, le film se déploie à travers le tissage subtil des archives et de la fiction, avec la poursuite improbable d'un film au titre trompeur, Je ne vous aime pas – car ce film s'adresse avant tout aux amoureux du cinéma. À découvrir comme un ovni.

Hitler à Hollywood
Réalisé par Frédéric Sojcher (2010). Avec Maria de Medeiros, Micheline Presle, Wim Willaert et Hans Meyer – 87'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité