Gui Boratto – Abaporu

1364167

Depuis ses débuts en 2007 avec "Chromophobia", le producteur/DJ brésilien n'a eu de cesse de proposer sur ses albums longs formats une musique qui pouvait aussi bien s'écouter le casque coincé sur les oreilles que faire danser dans la moiteur du dance floor. "Aboru" relève une nouvelle fois ce double challenge et va même plus loin. Tout en s'aventurant dans la techno "ligne claire" de Detroit et la house chaleureuse, Boratto plonge en effet dans les délices des plages chantées, comme sur les convaincants Please don't take me home et 22. Une réussite inspirée et inspirante.

Sur le même sujet
Plus d'actualité