Green Lantern

Les fans du comic-book original ont déversé des torrents de haine sur ce film via le Net. À raison? Nettement moins populaires que Batman et Superman, les deux autres héros de DC Comics, les Green Lantern doivent ouvrir leur univers aux profanes.

53743

Mission accomplie avec ce film dosant finement action et humour qui explique comment Hal Jordan, gaffeur patenté, finit par intégrer le corps des Green Lantern, superhéros qui ont juré de protéger l’équilibre intergalactique. La bonne surprise de cette adaptation, c'est qu'elle ne se perd pas dans trop de scènes agitées sans substance. Et la lutte que mènera Hal contre l’infâme Parallax qui menace de détruire l’univers ne manque pas de rythme pour autant. Bref, malgré une thématique usée jusqu’à la corde (le bien contre le mal) et un héros méconnu en Europe, Green Lantern se laisse regarder avec plaisir par un public familial, cible principale de ce blockbuster estival. Même si face à l'académisme du réalisateur Martin Campbell, on regrettera toutefois que Quentin Tarantino, initialement pressenti derrière la caméra, ait finalement refusé le film. Qui aurait alors pris des airs nettement plus rock'n'roll. Tout comme on déplorera par moments une 3D digne d’un View-Master. Mais à ces deux objections près, les voyants pour une (inévitable) suite sont au vert.

<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »349″ src= »http://www.youtube.com/embed/dbYLRFOl1O8″ width= »425″></iframe>

Sur le même sujet
Plus d'actualité