Ghostpoet – Shedding Skin

1364859

Naviguant entre la prose conscientisée de Gil Scott Heron et les pamphlets dub de Little Kwesi Johnson, le Londonien Obaro Ejimiwe, alias Ghostpoet, a le chic pour enrober ses textes d'un parfum de mystère. Avec son groupe live qui sait lâcher la bride (les guitares de Better Not Butter),des jolies cordes (Nothing In The Way), quelques voix particulièrement bien choisies (Nadine Sah sur X Marks The Spot, notre Melanie De Biasio pleine de grâce sur Shedding Skin),le poète fantôme signe un troisième album de trip-hop moderne, à la fois nocturne, envoûtant et sobre. Classe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité