Gaetan Roussel – Orpailleur

L'ex-Louise Attaque se montre toujours aussi aventurier sur sa nouvelle escapade en solitaire.

951275

Sur Eolienne, premier single sorti en courant d'air cet été, Gaëtan Roussel évoque "toutes ces énergies éoliennes que nos existences contiennent". Et de l'énergie, notre Gaëtan en a à revendre. Dans la foulée du succès d'un premier album solo "Ginger" (2009), il a entrepris une tournée fertile en aventures, persévéré dans son travail de compositeur de bandes originales de films (Mammuth de Delepine & Kerven et Camille redouble de Noémie Lvosky pour laquelle il a été nominé aux Césars) et offert une relecture intégrale du Play Blessure de Bashung en création exclusive aux Francos de la Rochelle.

 

Tout en étant nourri de ces expériences enivrantes, "Orpailleur", nouvel album de cet infatigable chercheur de pépitesnous emmène encore sur d'autres chemins de traverse. Assez paradoxalement, c'est en s'associant à l'auteur Pierre-Dominique Burgaud pour une écriture à quatre mains que l'ex Louise Attaque se dévoile comme il ne l'a sans doute jamais fait auparavant. Des chansons comme La simplicité, Poésie ou Orpailleur nous en disent beaucoup sur la démarche de cet éternel artisan. La magnifique ballade la Barbarie offre des pistes de réflexions inédites tandis que Par-Dessus tes épaules rappelle toute la fragilité d'un artiste qui adore se reconstruire dans le doute. "Orpailleur" le voit aussi abandonner l'idée de chansons en anglais qu'il avait concrétisée sur "Ginger" et plonger généreusement dans le dub et le trip-hop (Par-dessus tes épaules, We will be strong). Un bel album.

Le 7/11 au Botanique, Bruxelles.

Le 8/11 à la Caserne Fonck, Liège.

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité