Francofolies de Spa: The Experimental Tropic Blues Band – La leçon de rock

Place des Palais, à Bruxelles, pour la Fête de la Musique, les Ardentes, la tête d'affiche sur la Cannibal Stage à Dour avec une prestation grandiose et les Francos ce jeudi...

435951

Oui, c’est l’été des Tropic puisqu’à ces festivals belges s’ajoutent aussi de belles joutes live bluesy à l’étranger. Galvanisé par l’accueil réservé à "Liquid Love", leur dernier brûlot enregistré à Brooklyn dans le home-studio humide de leur héros Jon Spencer, le trio maléfique liégeois se sent pousser des ailes et joue chaque concert comme s’il s’agissait du dernier.  Ou du premier…

Avec les Tropic, pas de calcul, pas de round d’observation, pas de bras croisés aux premiers rangs. Le groupe joue sans filet, sec, nerveux, tendu et la banane sur les lèvres.  Les mecs n’ont pas leur pareil pour détendre l’atmosphère.

Après un morceau, le chanteur demande au public: "ça va les mecs, vous avez déjà vu des chouettes concerts? C’était pas Oasis qui se produisait  à côté?" Non Boogie Snake, c’était Hudson. Le plus dingue chez eux, c’est qu’ils jouent sous le soleil pour un public familial comme ils jouent à 2h du matin sous un Chapiteau imbibé. 

On les aime pour ça. Ils donnent tout, entre rockabilly déglingué, blues du Delta et garage rock bordélique. Avec Great Mountain Fire (dans un autre genre), il s’agit sans doute du meilleur groupe belge live à l’heure actuelle. Des vrais mecs, du vrai rock and roll. Désolé de nous répéter à chaque festival, mais nous le pensons.

Sur le même sujet
Plus d'actualité