Francofolies de Spa 2014 : Soldout, -M-, Hooverphonic, les Girls in Hawaii et Julien Doré ont enflammé Spa

C'était le grand soir ce vendredi à Spa avec certainement la programmation la plus riche de ces 5 jours de festival. Dans le Parc, Girls In Hawaii et Soldout ont répondu présents. Sur la place de l'hôtel de Ville, Julien Doré, Hooverphonic et -M- ont éclaboussé le public de leur classe. Détails.

1147323

#1 Julien Doré

Doit-on finalement répéter tout le bien que l'on passe de cette bête de scène au sourire carnassier? Doit-on finalement répéter tout le bien que l'on pense de son dernier album? Doit-on rappeler qu'un concert de Julien Doré, c'est toujours la fête, un art parfaitement maitrisé et des moments de folie complice comme rares sont ceux qui peuvent les offrir?

Oui, il faut toujours dire qu'on aime quelqu'un. Même si ça sonne répétitif. Julien Doré est venu et a brillé. Comme toujours.

#2 Hooverphonic

On n'a pas vu assez la bande à Alex Callier et sa charmante chanteuse Noémie Wolfs pour avoir un avis définitif. Ce que l'on a vu transpirait de classe. On n'en attendait pas moins d'eux. Le très très nombreux public ne s'y est pas trompé en réservant un triomphe aux anciens et nouveaux morceaux.

#3 -M-

Cela faisait 10 ans que les agendas de  Matthieu Chedid et des Francofolies de Spa n'arrivaient plus à se coordonner. 10 ans sans -M- à Spa, c'est long tellement l'artiste est devenu au fil des années un des monstres sacrés de la scène française.

Même si son dernier album "Îl" date déjà de 2012, chaque concert de -M- est un événement. Après sa tournée en petites salles pour son labo -M-, il avait ressorti ses plus belles lunettes lumineuses pour faire chavirer les Francofous.

Et s'il y est arrivé, on peut dire que ça a mis du temps. Est-ce dû  à un public un peu mou en ce vendredi soir étouffant de chaleur, à une certaine mauvaise humeur du chanteur qui a semblé (et ne s'est pas gêné de le dire) embarrassé par le peu d'ambiance et … les sons lui provenant d'autres scènes (mouais).

Passé ce moment "papy grincheux", le show a réellement décollé avec "La Seine" et ce tout joli moment où -M- a fait monter plusieurs enfants sur scène avec lui. Ce fut ensuite en tous points parfait: un show lumières simple et époustouflant à la fois (Un M géant se muant une fois en décor, l'autre fois en lightshow intime,…), des musiciens virtuoses et une énergie qui a enfin envahi la place de l'Hôtel de Ville archi-bondée.

A voir les mines réjouies au moment de se dire au revoir sur une danse endiablée sur "Mojo", la soirée fut à la hauteur des espérances.

#4 Soldout

Voici deux ans, Soldout offrait aux Francofolies de Spa l'exclusivité  des nouveaux morceaux de son nouvel album "More", alors en phase de finition, lors d'un concert qui avait emballé.  Depuis, l'album "More" est sorti,  David et Charlotte ont joué un peu partout en Belgique,  ont donné des concerts à Montréal, New York ainsi qu'au très hype South By Southwest à Austin, et ont aussi publié au printemps dernier la très jolie bande originale du film Puppylove de la réalisatrice belge Delphine Lehericey. Sur scène, leur prestation ne cesse d'évoluer dans le bon sens. Parfaitement rodée, la setlist ne reste jamais figée, à l'instar de ses deux instigateurs. Plus féline que jamais, Charlotte saute ainsi des pieds joints sur le très catchy nouveau single To The Ocean, se dandiner avec grâce sur la reprise d'It's a Sin de Pet Shop Boys et se met carrément à genoux sur I don't want to have sex with you. Derrière ses machines,  David n'est pas en reste. Il bidouille, triture ses curseurs, frappe dans les mains, secoue la tignasse et imprime avec sa science du dosage un crescendo imparable à une prestation qui ne connaît pas la moindre baisse de régime. Débuté sous un mode  ambient et down tempo, leur concert monte en effet en puissance d'une manière perfide et malicieuse au grand bonheur d'un public francofou avec qui le duo bruxellois file décidément une bien belle love story.  Un des meilleurs concerts de Soldout qu'on ait vu récemment.

#5 Girls In Hawaii

Sur la scène Ice Watch,  la chanteuse de Soldout Charlotte Maison, a eu de très beaux mots à l'égard de Girls In Hawaii qui s'était produit un peu plus tôt sur la scène Proximus voisine de quelques dizaines de mètres. "Ils viennent de recevoir un disque d'or, on les adore et on est super heureux pour eux". C'est cool.   Epique, lumineuse, atteignant toujours des sommets lors des versions incandescentes de Misses, Switzerland  (leur Paranoid Android à eux)  ou de l'incontournable Flavor,  la performance de Girls In Hawaii s'inscrit déjà comme un des moment clefs de cette 21 édition.

Sur le même sujet
Plus d'actualité