Francofolies day 4: SuperCalifragilistic

C’est la foule des grands jours dans le Village Francofou! Fête nationale oblige, l’affiche de ce samedi après-midi était particulièrement pétillante.

438394

Julian Perretta, BJ Scott, Suarez & friends et enfin Monsieur Cali en piano voix nous ont fait voyager entre tubes pop, blues revival, reggae et vrais moments de poésie.

Les Francos, c’est un grand laboratoire d’émotions et de rencontres à ciel ouvert. Ce samedi férié, c’est sous un ciel bleu et devant un auditoire très girly que le beau gosse du jour, Julian Perretta, a décoché ses tubes en rafales, dont l’imparable « Wonder Why » et sa reprise de Phoenix «  If I ever feel better ».

Pour sa première visite à Spa, le jeune english, qui vit maintenant à Paris, nous a aussi fait découvrir quelques titres de son futur album à sortir. Le single « Generation X » semble bien avoir conquis l’assistance féminine, bouche bée devant un Julian qui, à à peine plus de 20 ans, fait preuve en effet d’une présence scénique plutôt sexy, il faut bien le dire.

Très pro et relax, le joli tatoué a offert à Spa un set hyper en place. Malgré son jeune âge, Julian Perretta a une véritable expérience de la scène, lui qui a déjà joué devant des milliers de spectateurs en première partie de Beyoncé et dans les plus grandes salles de Portland, San Francisco, San Diego ou encore Los Angeles.
Comment ne pas devenir fans de ce charmant british, pas si « nasty » que ça ?

Pour la fête nationale, offrir une carte blanche à Suarez sonnait comme une évidence. Nos amis montois sont plus que jamais une valeur sûre de la pop belge, et un atout toujours gagnant en festival.

C’est donc chose faite cette année avec cette superbe « Fête à Suarez » qui a transformé la grande scène du Village en véritable plateau à la Taratata. Accompagnés d’une section cuivres et du quatuor à cordes, le Quatuor Tana, les Suarez se sont de toute évidence amusés comme des petits fous à revisiter leurs tubes et à concocter des reprises inattendues, comme ce très joli « One » de U2 à la sauce reggae. Et la sauce prend, le public en redemande!

Et comme pour que la fête soit parfaite il faut des amis, plein d’amis, Suarez a choisi de nous présenter des artistes encore trop peu connus chez nous comme, parmi bien d’autres, Mariama, FMLaeti  et la chanteuse néerlandophone Eva Deroover.

Encore une amie des Francos cette sacrée  BJ Scott, qui revient cette année en véritable star, « The Voice » oblige. Nombreux étaient les curieux venus pour entendre chanter la coach américaine. Les mêmes questions étaient sur toutes les lèvres: « Chante-t-elle aussi bien que ça? Et elle chante quoi en fait? ».

Fidèle à elle-même, BJ a fait groover le blues, avec des titres que la plus belge des Américaines chantait déjà il y a plus de 10 ans, certes devant un public plus clairsemé.

Attachante et bourrée d’humour (nous avons eu aussi droit à quelques « bordel »), Beverly n’a pas pu s’empêcher d’inviter Julie « Lady Marmelade » Compagnon et Renato Bennardo, ses élèves chouchous de The Voice, pour de très joli duos.

Dommage que la super ‘voice’ de BJ ait dû attendre le succès de « The Voice » pour enfin faire courir les foules.

Lire la suite sur le site de Belgian Music Festivals

Sur le même sujet
Plus d'actualité