Francofolies 2011 : Absynthe Minded, les ballades des gens heureux

Voila le genre de concert qui rend les gens heureux et ouvre les horizons. La formation gantoise a ouvert sa prestation  avec une guitare manouche, enchaîné avec une chanson folk/pop et poursuivi dans la même euphorie avec un morceau jazz.

42289

Trois titres, trois styles différents mais une cohérence bluffante dans leur exécution. Absynthe Minded fête ses dix années d'existence et ses quatre albums ont tous été couronnés en Flandre.  Mais, c'est pourtant sur scène que Bert Ostyn et sa troupe (mention spéciale pour le bassiste/contrebassiste avec sa coiffure iroquoise) font la différence.

Ils maîtrisent parfaitement leurs instruments, s'entendent comme des larrons en foire et ont compris que pour se distinguer, il ne fallait pas toujours prendre le chemin le plus court entre le point A et le point B. Non. 

Comme dEUS à qui la presse flamande les a comparés à leurs débuts, les membres d'Absynthe Minded aiment casser les structures, avancer sur des chemins tortueux et jongler avec les genres. Du rock indie, des sonorités balkaniques, des passages plus folk, du swing. Beaucoup de swing. Merci les mecs… – L.L.

Sur le même sujet
Plus d'actualité