Frances Ha

Frances est une jeune danseuse new-yorkaise de 27 ans, qui galère entre les colocs et les petits boulots. Accro à sa meilleure copine Sophie, elle reste absolument incasable, et doit faire face à une réalité qu’elle a bien du mal à assumer: elle est une catastrophe ambulante. Mais une véritable bonne surprise de cinéma.

892565

Côté style, c’est un peu la fille cachée de la Nouvelle Vague française et de Woody Allen. Ça fume des clopes, ça parle de sexe et de littérature. On adore découvrir le New York en noir et blanc de Noah Baumbach (Les Berkman se séparent, Greenberg) qui électrise Tribeca ou Chinatown sur des musiques de David Bowie.

Côté cœur, on craque pour cette grande godiche intello (délicieuse Greta Gerwig, vue dans To Rome With Love ou Sex Friends aux côtés de Natalie Portman), aussi séduisante que maladroite. Frances pisse avec grâce dans les rails du métro quand elle rentre de soirée, voudrait avoir "plein d’amants, pas d’enfants et des doctorats partout".

Et a des rêves plus grands qu’elle. Il y a du Julie Delpy dans cette manière fantaisiste de parler d’une génération de filles très libérées mais aussi très vulnérables devant la vie. Alors le meilleur repère, plus que l’amour, reste l’amitié. Et c’est ça qu’on aime dans ce joli portrait de femme. Car Frances Ha est avant tout une merveilleuse déclaration d’amour aux amitiés féminines. A voir seule, ou entre copines!

Frances Ha
Réalisé par Noah Baumbach. Avec Greta Gerwig, Mickey Sumner, Adam Driver – 86’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité