Fête de la Musique : Revivez les concerts du 30e anniversaire

Après une édition catastrophique en 2013, la Fête de la Musique a retrouvé ses couleurs et même de nouvelles ambitions ces 20, 21 et 22 juin à l'occasion de son trentième anniversaire. On revient sur l'événement en images.

1127503

Si la pluie ne devait pas servir de seule excuse pour expliquer la désaffection du public l'année dernière, le bilan entièrement positif tiré après ce week-end de folie n'est pas seulement dû à la météo estivale. Non, il se justifie aussi par le talent de la nouvelle scène francophone et par le travail intelligent des organisateurs qui se sont remis en question, ont fait preuve d'audace avec une affiche plus portée sur les découvertes (et c'est tant mieux) tout en redonnant un caractère fédérateur à une Fête qui reste totale avec plus de 700 concerts gratuits joués en trois jours sur pas moins de 150 scènes en Wallonie et à Bruxelles.

 

Symbole de cette remise en question et aussi rappel des vraies valeurs de la Fête de la Musique, le bien nommé Village de la Fête, dressé dans le cadre majestueux du Cinquantenaire, nous a fait particulièrement vibrer et a parfaitement rempli sa mission: attirer plusieurs générations, les divertir et leur faire découvrir dans un confort d'écoute idéal nos meilleurs talents.

Notre top 3 concerts

#1 Mountain Bike

On adore leur premier album homonyme paru au printemps dernier. On adore leur attitude de jeunes mecs doués qui n'en ont rien à branler. On adore leurs compositions rock lo-fi qui n'oublient jamais d'être mélodiques. Ils ont épaté ce samedi après-midi au Cinquantenaire, et pour ceux qui n'y étaient pas, sachez que c'est la découverte rock belge à faire cette année.

#2 Noa Moon

Manon, ses garçons et désormais ses deux filles (aux chœurs, flûte traversière, claviers et autres joujoux) ont eu les honneurs de la grande scène du Cinquantenaire et ont connu le plus beau succès de foule du week-end. Cool. Un démarrage en douceur, un milieu de set maîtrisé et un final euphorique pour une artiste qui sait varier les plaisirs pop-folk entre une reprise décalée des Bee Gees (Inside And Out), un Paradise toujours rassembleur et un Run revigoré d'un cuivre ska.

#3 Ebony Bones

L'exemple typique de groupe festif pour foutre le boxon. Alors oui, Shaka Ponk pourrait attaquer cette formation anglaise pour plagiat, ses compositions s'oublient dès qu'elles sont jouées et ça ne fait en rien avancer le schmilblick. Mais pour son énergie positive, son show et son sens du visuel, Ebony Bones a parfaitement rempli son contrat.

 

Notre top 3 animations

#1 La brocante musicale où nous avons réussi à dénicher une édition japonaise d'un vinyle de Kiss qui manquait à notre collection. Bon, pour les prix, c'était plus proche de la galerie Sotheby que du Pêle-Mêle de la rue du Midi.

#2 Les animations pour enfants.

#3 Le lâcher de ballons pendant le concert d'Ebony Bones.

 

Photos: Bernard Babette

Sur le même sujet
Plus d'actualité