Exclusif: Facebook vu de l’intérieur

On a visité les bureaux de la bande à Zuckerberg, à Menlo Park, en Californie. Un "campus" à faire baver d'envie, mais un fonctionnement quand même un peu mystérieux.

922305

Ces trois bébés renards sont aux premières loges. En quelques mois, les canidés qui ont trouvé refuge sur le campus ont vu défiler Madonna, Katy Perry, Diane von Furstenberg et Barack Obama. Tout le monde veut visiter le 1, Hacker Way de Menlo Park. C'est là, à une demi-heure de voiture au sud de San Francisco, que Facebook s'est installé il y a deux ans. Le célèbre réseau social, qui a réussi en moins de dix ans à aligner plus de 1,1 milliard de membres – qui y passent en moyenne cinq heures par mois – et a rendu accro un Belge sur deux, a beau vouloir rendre le monde "plus ouvert et connecté", son fonctionnement au quotidien reste mystérieux.

A l'accueil, à côté de vigiles équipés d'un talkie-walkie, des hôtesses distribuent des sucettes à la cannelle. Passé le sas, on se retrouve dans une sorte de Disneyland 2.0. Un jongleur excelle dans le lancer de quilles violettes tandis que deux salariés à rollers filent sous une reproduction miniature du Golden Gate Bridge. Pas eu le temps de vous rendre chez le coiffeur? Un figaro à casquette vous attend dans un salon des années 30, estampillé Barber Shop. Un petit souci avec votre vélo? Deux mécanos sont à votre disposition. Un pressing redonne une allure aux mordus qui ont dormi sur place, et une banque First Republic permet d'échanger des dollars avant de partir pour l'étranger.

Comme chaque vendredi, Mark Zuckerberg, micro fixé devant le menton, a donné rendez-vous aux 2.700 salariés du siège. Dans une réunion interdite au public, dont l'ambiance oscille entre agit-prop et kermesse barbecue, il félicite Mike pour ses cinq ans de présence avant de faire le point sur la concurrence. Vine, le service de vidéo de Twitter, n'est-il pas en train de faire de l'ombre à Instagram, la dernière acquisition de Facebook? Le milliardaire, qui vient de souffler ses 29 bougies, revient de quelques jours de vacances à Budapest avec Priscilla Chan, la chirurgiennne-dentiste qu'il a épousée l'an dernier. 15° toute l'année Lui qui a quitté Harvard sans décrocher de diplôme impose dans les onze bâtiments du siège une température maximale de 15°C… pour éviter à ses troupes tout assoupissement…

Une pratique qui n'a pas effrayé Sheryl Sandberg, ex-star de Google et ancienne collaboratrice du secrétaire au Trésor. Le bureau de la nouvelle directrice générale de la firme se limite à un poste de travail, où sont posés quelques exemplaires de son récent livre sur l'émancipation des femmes, En avant toutes. Très à cheval sur l'égalité hommes-femmes, l'executive woman de 43 ans milite pour qu'un homme puisse rester à la maison pour élever ses enfants. Juste en face, le bureau de Zuckerberg n'en impose pas plus. Un livre de photos sur les oiseaux sauvages trône sur la table de ce fils de psychologue, qui, à 12 ans, récitait des passages de L'Iliade, et sur le mur on peut lire l'inscription taguée: "I love you mom!" Les réunions? Elles se font dans l'"aquarium", une salle délimitée par une vitre transparente où Sheryl a testé il y a peu les Google Glass, lunettes interactives pour lesquelles Facebook a développé une application spécifique.

En apparence, Facebook fonctionne sans hiérarchie: tout le monde a le droit de venir parler à "Mark", même si tous les salariés ne disposent pas du même nombre d'actions… Certaines équipes travaillent dans des rez-de-chaussée reconvertis en garages pour garder l'esprit start-up. Et un atelier de menuiserie en accès libre est censé encourager chacun à créer ses propres objets. To hack ne veut-il pas dire "bricoler"? Tout est fait pour que l'impression de chantier demeure: ici un pot de peinture, là des câbles qui dépassent et, sur les murs aux couleurs psychédéliques, des affiches: "Pensez à l'envers!" ou encore "Bougez vite et cassez des choses". Proposées par les salariés puis validées par la direction, lesdites affiches sont imprimées sur place. Un semblant d'anarchie, donc, mais très maîtrisé. Chaque rendez-vous est millimétré, et en général expédié en vingt minutes chrono…

Une visite exceptionnelle au coeur de Facebook dans Moustique de ce 14 août 2013

Sur le même sujet
Plus d'actualité