Ex-vedettes de la téléréalité: Leurs 5 commandements

Bonheurs et malheurs bidon, show en boîte, sex-tape…, les VIP éphémères comme Amélie, Steevy ou Diana se surpassent pour rester connus et engranger du blé.

23282

Leur seul talent? Etre connus et prêt à tout pour le rester. Connus pour s'être mariés dans la maison des secrets. Connus pour avoir brisé leur couple sur L'île de la tentation. La téléréalité a créé un vrai business autour de ses créatures. Diana, Steevy, Loana et autres Moundir doivent tout à cet univers. Mais face à la nouvelle génération, ces vieilles gloires font figure de petits joueurs. Les Mickaël Vendetta et Giuseppe and Co. savent comment s'y prendre, parfois épaulés par des agents comme Jean-Claude Elfassi, pour créer le buzz et affoler la presse people. Le magazine Voici a, par exemple, déboursé 32.000 € pour décrocher la première interview d'Amélie la Liégeoise (Secret Story 4). Ces VIP de pacotille ont même trouvé un nouveau débouché: rempiler dans des programmes comme Les anges de la téléréalité sur M6/Plug RTL. Ou le nouveau Carré Viiip sur TF1. Un show où la concentration au mètre carré de célébrités sans légitimité est affolante. Voici les cinq commandements pour rester en apesanteur dans le vide de la téléréalité.

1. Tes interviews, tu vendras

Mickaël Vendetta a été le premier à réclamer de l'argent pour parler après sa "victoire" dans la Ferme célébrités. Une dérive désormais monnaie courante. Depuis, Amélie a vendu une demi-douzaine d'interviews à des magazines people (dont celle à Voici pour 32.000 €). L'infâme macho Giuseppe de Qui veut épouser mon fils? n'ouvre son clapet que pour 10.000 €. […]

2. Les boîtes, tu écumeras

Souvent repérés en discothèque, les candidats de téléréalité y retournent dès leur sortie de l'émission. Contre monnaie sonnante et trébuchante. "Moi au départ, j'étais gogo-danseuse, se souvient Diana. Je touchais 300 € par soir. Après L'île de la tentation, c'était jusqu'à 3.000 € la prestation. De son côté, Hervé Le Breton, patron du Bubble, a fait venir Giuseppe dans sa boîte de Vannes. "Avant, c'était les drag queens puis les boys bands. Aujourd'hui, c'est la téléréalité." Jean-Noël Hovinne, patron du Bunker près de Dinant, confirme: "Dans les années 90, les jeunes sortaient pour danser et écouter de la musique, aujourd'hui, ils viennent pour voir et être vus. La téléréalité reflète ce nouvel état d'esprit". Le boss ne regrette pourtant pas d'avoir lâché 4.000 € pour attirer dans son club Amélie et Senna juste après leur rupture. Tout bénéfice pour la boîte qui a fait un buzz incroyable. Beaucoup moins glorieux, John (petit-fils de Peyo) et d'autres candidats oubliés se bradent à 300 € la soirée. "Les mecs pensent que ça va durer toute leur vie et au bout d'un an, ils n'ont plus rien. Moi, j'ai déjà acheté deux appartements", explique fièrement Diana.

3. Tes charmes, tu dévoileras

Exhibis par nature, les candidats ne se font pas prier pour enlever le haut voire le bas. Brandon a augmenté le cachet de ses strip-teases après L'île de la tentation. Son ex, Diana, s'apprête à sortir un DVD lounge et sexy. "Ça reste très soft. On m'a proposé plusieurs fois du X, mais j'ai toujours refusé." Laly de Secret Story 2 n'a pas eu la même pudeur et a profité de sa notoriété pour tourner des films pornos chez Marc Dorcel comme Story of Laly. Cindy, la bimbo blondasse de Dilemme, devrait prochainement se lancer dans ce juteux business. Quant à l'autre Cindy, la cochonne de Secret Story 3, elle a fait une sex-tape à la Paris Hilton. Sans le même succès.

4. Ta vie, tu bidonneras

Rien de tel qu'une belle histoire, même bidon, pour susciter l'intérêt de la presse people. On ne compte plus les fausses "paparazzades" censées faire le tour d'Internet. Léo de Secret Story 3 s'est inventé une liaison avec la gagnante Emilie. Avant d'aller jusqu'à simuler un faux suicide qu'il a essayé de vendre. Sans succès. "Après ma sortie, je me suis totalement perdu… J'étais obnubilé par l'argent. Je me suis retrouvé piégé dans ma propre connerie",confesse-t-il. […]

5. A la téléréalité, tu retourneras

Dix ans après le Loft, la téléréalité regarde dans le rétro et les ex-gloires reprennent du service. Moundir, la grande gueule de Koh-Lanta a déjà participé à quatre émissions. Diana en a huit à son actif (Nice People, Fear Factor, etc.). Dernièrement, Les anges de la téléréalité lui a redonné un coup de projecteur et un cachet de 7.500 €. Carré Viiip sur TF1 joue aussi la carte des anciens combattants payés 10.000 € la semaine. […]

Laurent Van Roey

Carré Viiip
Chaque vendredi TF1 22h50
Du lundi au vendredi TF1 18h15
Samedi et dimanche TF1 17h50

Sur le même sujet
Plus d'actualité