Esperanzah!: Nos 5 coups de cœur

Installé au cœur des jardins de l'abbaye de Floreffe, le festival Esperanzah! séduit un public de fidèles depuis sa création en 2002. Premier à porter les musiques du monde et la green attitude en étendard, cet événement a aussi très vite compris que sans une programmation éclectique, il allait finir par devenir une caricature de lui-même.

908075

Car  non, les organisateurs n'imposent pas au public de marcher pieds nus, de bannir tout ce qui peut être assimilé à une multinationale et de manger des graines.

Si le combat durable et la quête d'un nouveau monde ne sont pas des concepts creux à Floreffe, un coup d'œil à l'impressionnant line-up de cette édition permet de constater qu'Esperanzah! n'avance pas non plus avec des œillères et suit les nouvelles tendances.

Le site incroyable, l'ambiance bon enfant et les prix démocratiques ne font qu'ajouter au charme d'une manifestation avec laquelle Moustique a toujours entretenu des liens privilégiés. Coïncidence ou pas, cinq de nos artistes coups de cœur que avons présentés dans ces pages ces derniers mois de la saison se retrouvent à l'affiche d'Esperanzah. Présentation.

Valerie June

Le pitch Originaire de Humboldt, bourgade coincée entre Memphis et Nashville, Valerie June est la nouvelle princesse de la pop/folk yankee. "Pushin' Against A Stone", son dernier album sorti en mai, a été réalisé par Dan Auerbach de The Black Keys.

Elle l'a dit: "Dans ma famille, personne ne sait jouer d'un instrument. Par contre, tout le monde chante. Mes parents m'ont obligée à aller à l'église deux fois par semaine, je faisais partie de la chorale paroissiale. Cette expérience a changé ma voix."

Moustique l'a écrit: "La trentaine à peine entamée, une roquette rasta pour toute coiffure, Valerie June ressuscite la grande histoire des musiques américaines."

Vendredi 2/8, 19h45, Côté Jardin.

Woodkid

Le pitch Réalisateur glamour (pour Lana Del Rey, Moby ou encore Drake) et chanteur pop, le Français Yoann Lemoine a sortir avec "The Golden Age" un premier album qui mélange orchestre classique, techno, laptop et rythmique tribale. Sa prestation avec le Mons Orchestra aux Nuits Bota nous a ravis. Il se produit avec huit musiciens à Esperanzah!

Il l'a dit: "J'ai envie que les gens qui écoutent ma musique aient l'impression d'être des héros. Ma démarche peut paraître très sérieuse, et elle l'est, mais tout ce que je fais reste accessible."

Moustique l'a écrit: "The Golden Age est une bande-son imaginaire de quatorze à la beauté troublante. Un mec d'aujourd'hui qui imagine le son de demain."

Vendredi 2/8, 22h30, Côté Jardin.

Mélanie De Biasio

Le pitch Cinq ans après un premier album, "Astomach is Burning", qui lui avait déjà valu une respectabilité dans les milieux jazz, la belle – et la Belge – Mélanie De Biasio prend son envol avec "No Deal", trip musical magistral qui fait l'unanimité depuis sa sortie. Ses concerts se vivent comme une expérience aussi rare qu'intense.

Elle l'a dit: "Je me sers de ma voix pour masser les cœurs. Je suis profondément convaincue d'être au service des autres et d'être là pour faire du bien."

Moustique l'a écrit: "On dit de Miles Davis qu'il est l'artiste jazz favori de ceux qui n'écoutent jamais de jazz. La même chose vaut désormais pour Mélanie qui signe avec "No Deal" un numéro singulier de haute voltige."

Samedi 3/8, 17h00, Côté Jardin.

Rokia Traoré

Le pitch Après l'époustouflant "Tchamantché", qui lui a valu une victoire de la musique en 2009 (catégorie "Musiques du monde"), la Malienne Rokia Traoré vient de publier "Beautiful Africa", disque qui marie les guitares blues à la musique mandingue.

Elle l'a dit: "Mon nouvel album est un manifeste à un continent exploité mais qui s'impose aussi comme celui qui pourrait apporter une solution pour le futur."

Moustique l'a écrit: "Fille de diplomate ayant découvert le monde au gré des affectations de son père, Rokia rappelle que les frontières sont faites pour être traversées et que les traditions ne doivent pas toujours être respectées à la lettre."
Dimanche 4/8, 19h30, Côté Jardin.

Keny Arkana

Le pitch Marseillaise d'origine argentine, Keny Arkana a touché toute une génération avec son premier album "Entre ciment et belle étoile" en 2006. Avec son dernier et généreux (18 plages) enregistrement solo "Tout tourne autour du soleil", la chanteuse altermondialiste ajoute à sa quête de la musicalité des propos pleins d'espoir.

Elle l'a dit: "J'ai confiance en l'être humain. Il est capable de belles choses, mais il doit se bouger, avancer, être curieux, oser, créer."

Moustique l'a écrit: "C'est en puisant dans sa propre relation au monde extérieur qu'elle fait jaillir un sentiment de révolte positive. Parfois naïve mais jamais excessive, Keny Arkana reste positive dans ses textes."

Dimanche 4/8, 22h30, Côté Jardin.

ESPERANZAH!, du 2 au 4/8. Abbaye de Floreffe. www.esperanzah.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité