Elvis Black Stars: retour gagnant

La formation d'Andenne insuffle un groove mélodique à l'énergie garage de ses débuts. Elle présente son nouvel EP ce lundi 11 aux Nuits Botanique. On aime beaucoup.

1356363

Elvis is back! Le message balancé sur la page Facebook d'Elvis Black Stars est arrivé en même temps que le printemps. Et comme l'arrivée du soleil, il fait plaisir et ne laisse plus planer le moindre doute. Un an et demi après un premier album (le bien nommé "Elvis Black Star") qui lui a permis de se forger une belle réputation dans notre paysage musical,  la formation originaire d'Andenne est de retour. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle n'a rien laissé au hasard et est prête à en découdre. Augustin, Arnaud, Olivier, Damien, qui sont désormais épaulés sur scène par le nouveau claviériste Brieuc, se rappellent à notre bon souvenir avec "EP1", EP de 5 titres qu'ils présentent ce lundi aux Nuits Botanique. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, sachez que ce nouvel EP d'Elvis Black Stars sera suivi par un second, "EP2,  à la rentrée, suivi lui-même par un album.

Sur la pochette de "EP1", un doberman fixe l'objectif. Fier, serein, les oreilles dressées vers le ciel et l'air faussement nonchalant. Mais qui sait ce qu'il a en tête?  Va-t-il bondir, tendre la patte, sauter de joie, sortir les crocs? Un peu de tout ça sans doute, à l'image des cinq nouvelles compositions originale signées Elvis Black Stars. L'énergie des débuts est toujours là, mais elle est désormais canalisée de manière plus subtile. Le son en impose toujours et rappelle qu'Elvis Black Stars est un vrai groupe de rock and roll pur jus. Mais nos cinq garçons dans le vent ne se cachent plus derrière un mur d'amplis. Ils avancent au grand jour, gagnent en assurance et n'ont  plus peur de montrer leur  sensibilité.  La palette des couleurs s'est aussi enrichie. Si le premier single Better Than You s'impose comme le lien évident entre le Elvis Black Stars d'hier et celui d'aujourd'hui, Sect Of Happiness (putain, ce titre!) nous emmène sur des terres inconnues.   Boosté par des claviers sautillants, Traverse montre en moins de trois minutes chrono les nouvelles ambitions pop du groupe.  Dangerous Adult Game (ça aussi, c'est du titre) fait parler la poudre tandis que l'imparable Morning After  illustre toute la maturité d'un groupe qui a gagné ses galons dans la sueur et sans la moindre esbroufe.

"Plus qu'un nouveau départ, on peut parler d'une évolution qui s'est presque imposée d'elle-même", déclarent-ils aujourd'hui. Dans sa toute première mouture, Elvis Black Stars évoluait en trio. Nous avons  ensuite accueilli un second guitariste et maintenant c'est un claviériste qui complète le line–up. Après la tournée qui a suivi notre premier album, nous nous sommes aussi  rendus compte qu'il fallait se retrouver ensemble, loin de tout et surtout loin de nos petites habitudes.  Durant l'été 2013, on a loué une petite maison perdue au milieu de nulle part en Provence. Humainement et musicalement, cette expérience nous fait un bien fou.   En deux semaines, nous avons emmagasiné une bonne vingtaine de chansons.  Lorsqu'on s'est revu plus tard dans notre local de répétition à Andenne,  on s'est rendu compte que toute  la dynamique de groupe avait changé."  Et non, le doberman n'était même pas du voyage…

Clip:

Teaser:

Le 11 mai, Nuits Botanique, Orangerie, Bruxelles.

Le 11 juillet, Les Ardentes, Liège.

Sur le même sujet
Plus d'actualité