Elles: le film qui divise la rédaction

Ce film sur la prostitution estudiantine a divisé notre rédaction cinéma. La preuve…

342943

Pour

Quatrième film d'une réalisatrice polonaise remarquée à Sundance et Berlin, Elles s'impose comme une plongée intime et ravageuse au cœur de la prostitution étudiante occasionnelle. À travers l'enquête empathique d'une journaliste en rupture de désir (Juliette Binoche, qui retrouve enfin un rôle à la mesure de son talent après la très mièvre Vie d'une autre), ces filles au pluriel (désarmante Anaïs Demoustier et explosive Joanna Kulig) viennent briser les a priori et tabous de la prostitution, sans jamais en faire l'apologie. À la fois légères et ravagées, ces femmes que tout oppose parviennent à se rencontrer et se réconcilier. La vraie question du film (qui est la putain de qui?) retourne aux sources d'un féminisme très beauvoirien qui oblige chacun – homme ou femme – à reconsidérer la vérité de son désir. Un film parfois violent, mais fort et courageux. – J.G.

Contre

Malgré ses comédiennes, ce film se plante dans tous ses enjeux. En effet, on est atterré par ce pensum prétentieux d’une réalisatrice abordant un milieu qui à l’évidence lui est totalement inconnu, et cela avec un aplomb redoutable. Ce qui choque, c’est que le film ne se contente pas d’être affreusement artificiel. Traitant son thème douloureux comme un prétexte rigolard (au fond, ça a l’air drôlement fun de se prostituer) à la remise en question d’une bourgeoise mal mariée qui s’emmerde, il n'est ni plus ni moins qu’un affront à la féminité. Affligeant. – T.V.W.

Voir les salles où ce film est à l'affiche

Elles
Réalisé par Malgoska Szumowska (2012). Avec Juliette Binoche, Anaïs Demoustier, Joanna Kulig – 96’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité