El agua del fin del mundo

Laura habite avec sa sœur Adriana, condamnée par un cancer, dans un petit appart à Buenos Aires.

349061

Malgré le maigre salaire de Laura, Adriana rêve d’une fin de vie magique, dans les magnifiques paysages d’Ushuaia, à l’extrémité australe du globe.

Tournant le dos au mélodrame appuyé, Siero fait de ces deux filles des combattantes, dans un pas de deux où chacune joue un moment l’ange gardien de l’autre. Dressant un portrait familial fait de résistance, mais de sourire aussi face à l’adversité.

Car le film est tout sauf misérabiliste, et prend même le tour d’une belle histoire d’amour à trois lorsque Laura ramène un SDF accordéoniste porté sur la bouteille.

Filmé caméra à l’épaule au ras des visages, El agua "vole" de jolis sentiments aux acteurs et nous touche au cœur sans le moindre artifice. Insistant sur cette vérité, Siero parvient même à rendre la tristesse sensuelle.

Voir les salles où ce film est à l’affiche

El agua del fin del mundo
Réalisé par Paula Siero (2011). Avec Docampo, Lamas, Arana – 84’.

Plus d'actualité