Earl Sweatshirt – I don’t like shit, I don’t go outside

1365449

A seulement vingt et un ans, Earl Sweatshirt fait figure  d'enfant terrible du hip-hop. Sur ce troisième album (si on inclut sa Mix Tape initiale), cet électron libre échappé du collectif américain Odd Future impose son flow chirurgical sur des samples qui privilégient les boîtes à rythme

old-school, le piano et les structures jazz. Paranoïaque, asocial, limite autiste et surtout très touchant quand il évoque sa mommy, Sweatshirt propose un trip minimaliste dont on ne sort pas indemne. Pas étonnant que Kendrick Lamar et Drake le considèrent comme l'une des voix hip-hop les plus influentes du moment. Impressionnant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité