Dour Festival: Plants and Animals – La Petite Maison dans la Prairie

Même pas deux ans après "La La Land", le groupe canadien est de retour avec un troisième album "The End of That". 

Dour Festival: Plants and Animals – La Petite Maison dans la Prairie

Pour l'occasion, le trio, mais quator sur scène (deux guitares, une basse et une batterie) prend un petit virage en faisant évoluer son univers intimiste vers quelque chose aux racines plus américaines.

Un rock-folk qui lorgne tout de même vers le psychédélisme sans renier ses atours "indie". Sur scène, cela donne quatre jeunes hommes plutôt doués et pas très causants. Mais bon c'est pas ce qu'on leur demande.

Le concert, par contre, alterne les envolées prenantes et les moments épiques qui tombent un peu à plat. Le tout est très appliqué mais manque, et c'est gênant pour eux, singulièrement d'émotions.

Ces éternels espoirs de la scène nord-américaine passeront-ils un jour le cap qui le fera rentrer dans la catégorie des "groupes qui comptent"? On leur souhaite sincèrement parce que ce jour-là, le résultat sera sans doute très fort.

Sur le même sujet
Plus d'actualité