Dour Festival: Kaer – The Last Arena

Pas toujours facile d'ouvrir les hostilités sur la scène principale. Mais l'ex de Starflam s'en est sorti avec les honneurs et même plus. 

Dour Festival: Kaer – The Last Arena

S’il nous déclarait il y a peu avoir mis du temps à s’habituer à son nouveau rôle de "frontman", Kaer est désormais à même de pleinement l’assumer. Au point de nous avoir fait croire pendant 50 minutes que les quatre jours seront ensoleillés.

Avec son compère, principalement chargé des parties chantées, il a assuré une très bonne ambiance, et fait participer le public, sans que cela ne cannibalise ses morceaux, croisements entre hip-hop, salsa et cumbia.

En plus des percus et de DJ Mig One (encore un ancien de Starflam), un guitariste amène des effluves de latin rock tandis que la trompette et le trombone dynamisent le tout. Entre français et espagnol, rythmes latinos et hip-hop, chant et rap, tout ce petit monde arrive à trouver un équilibre naturel et à faire danser un public déjà bien chaud. Bien joué.

Sur le même sujet
Plus d'actualité