Dour Festival: Great Mountain Fire, l’interview 100% No Bullshit!

A chacun son Dour. Chaque jour du festival, une interview décalée. Aujourd'hui: Great Mountain Fire.

432311

Définissez le Dour Festival en respectant le format Twitter (140 signes max.).
Océan primordial chaotique duquel tout émerge. On y retrouve poissons à trois yeux et têtards préprubères.

Résumez votre prestation au Dance Hall, l'année dernière,  en trois mots.
Humide, remplie, profonde.

Hormis Great Mountain Fire, quels sont les concerts à ne pas manquer cette année au Dour Festival?
Roots Manuva, Caribou, Baxter Dury.

Que faites-vous trente secondes avant de monter sur scène?
Un pow-wow.

Que faites-vous trente secondes après avoir quitté la scène?
On rigole bien.

Great Mountain Fire était notre groupe belge de l'année 2011. Quel est votre groupe belge de l'année 2012?
BRNS.

Quelle est la reprise la plus improbable que Great Mountain Fire ait jouée en concert ou en répétition?
Le générique de Tintin.

Citez trois albums qui font l'unanimité au sein de Great Mountain Fire.
"Ege Bamyasi" de Can, "Sound of Silver" de LCD Soundsystem, "Beard, Wives, Denim" de Pond.

Si Great Mountain Fire était un film, ce serait…
Total Recall de Paul Verhoeven.

Pour quel artiste accepteriez-vous de jouer en première partie sans vous faire payer? No Bullshit! transmet la demande à LiveNation après.
David Byrne.

Pourriez-vous livrer un scoop à No Bullshit?
On a réinterprété notre album “Canopy” en version acoustique pour une version vinyle disponible maintenant en série limitée!!!

A quoi étiez-vous occupés avant de répondre à ce questionnaire stupide?
On mangeait des Kellog’s Tresor.

Club Circuit Marquee – 20h.

Sur le même sujet
Plus d'actualité