Dour : Doom

Il a fallu un bon quart d’heure au rappeur masqué pour vraiment entrer dans le vif du sujet.

434416

Alors qu’on s’était résigné à regarder les projections – un fi lm de son visage en gros plan et des planches de BD tirées du “comic” dont sort son personnage -, histoire d’avoir quelque chose à faire, Daniel Dumile et son “homie” ont progressivement élevé leur niveau.

 

Bien aidés par les morceaux issus de l’excellent album "Born like this", il est vrai. Toujours est-il qu’on a alors vu à l’oeuvre un duo impliqué qui a enchaîné les morceaux avec intensité. Comme s’ils avaient voulu d’abord tester le public avant de se lâcher. Mais de ce côté-là, les festivaliers de Dour ne sont jamais pris en défaut.

Sur le même sujet
Plus d'actualité