Dour, découvreur de talents

La soirée a continué et la nuit s’est prolongée à Dour. Des découvertes, des confirmations, des petits pas de danse assurés. C’est ça, Dour. 

434619

Place aux têtes d’affiche hier soir à commencer par Nada Surf qui est arrivé sur les coups de 19h à la Last Arena. Les New-Yorkais n’ont pas déçus en enchaînant les titres rock tout en n’oubliant pas de jouer leurs tubes Always Love sorti en 2007 sur leur album Here & Now mais aussi Popular, leur chanson la plus connue, et de nous présenter leur tout nouvel album sorti cette année Stars are indifferent to Astronomy.

Et puis vient le moment que tout Dour attend : la venue sur scène de Bon Iver. Il est 21h à Dour, Justin Vernon entre sur scène avec ses musiciens et la magie prend instantanément. Une voix extraordinaire, des musiciens talentueux, les chansons que nous voulions entendre. Ce concert là était presque parfait. Presque, oui car nous avons trouvé que le groupe manquait de communication avec le public. A plusieurs reprises, les festivaliers ont manifesté l’envie de continuer à chanter à la fin des chansons, accompagnés par les musiciens. Cela n’a jamais été le cas, Bon Iver préférant couper court à chaque fois. Un petit point noir dans une prestation magique.

Lire la suite sur le site de Belgian Music Festivals

Sur le même sujet
Plus d'actualité