Dour : The Bots

On vous l’avait tout dit, promis. Le duo frère/frère de Los Angeles allait nous mettre une claque ce samedi après-midi sur le site de La Machine à Feu.

434330

Et c’est bien ce qui est arrivé. Looké comme un basketteur des Harlem Globetrotters version XX Small, Aniah Lei, 14 ans, cogne sur sa batterie comme un éreinté, tandis que son frangin Mikaiah, 18 ans et sourire jusqu’aux dents, joue de la gratte dans un style qui n’est pas sans rappeler celui de Tom Morello de Rage Against The Machine.

 

Côté infl uences musicales, The Bots évoque plutôt un mélange, à la sauce Simpsons, du MC5, des Bad Brains et The White Stripes. Ça reste encore perfectible, notamment dans les enchaînements, mais les deux brothers possèdent déjà ce petit plus qui les distingue du lot. Maman Lei, qui leur sert de manager et qui a dansé comme une folle sur les côtés de la scène, peut être fière de sa progéniture. Après Dour et avant le Pukkelpop, The Bots assurera la première partie des dates en salle de Blur au mois d’août. L’avenir du rock and roll? Non, le présent.

Sur le même sujet
Plus d'actualité