Dour, amour toujours

Line-up hyper pointu, good vibrations et record de mercure et de fréquentation avec 195.000 festivaliers sur 5 jours. Dour a déjà 26 ans mais regorge toujours autant de bons sentiments.

1147515

Dour pouvait-il être encore plus hot que l'année dernière? Invitée de dernière minute, la canicule a littéralement embrasé la Plaine de la Machine à feu dès les premières minutes du festival. 35 degrés à l'ombre, jusqu'à 45 sous le Dance Hall vendredi, et des pompiers en renfort pour asperger les festivaliers à la lance incendie. On se serait cru à Coachella, en plein désert californien. Heureusement, son line-up nomade et éclectique mixant jolies têtes de gondoles et petites perles insolites a rassasié les plus déshydratés. Dourééééé!

UP

NEWBEAT Les fans de hip-hop, de reggae et surtout d'électronique en ont eu pour leur argent. Entre le professionnalisme d'un Nas, les beats chaloupés de Bondax, le set dark et ultra coloré de Tale of us ou l'élégance de Chet Faker, cette édition n'a pas dérogé à la règle de l'exclusif et de l'avant-gardisme. Dour est bien le meilleur festival alternatif.

LE TERRIL Nouvelle scène inaugurée cette année, le Terril se définissait comme un espace créatif où le festivalier devient acteur de l’événement. Objectif réussi avec une profusion de nouveaux talents, du collectif Nordik Impakt au petit prodige Fakear.

PÊLE-MÊLE Saluons encore le sourire extra bright de l'organisation, la variété des stands food, le nombre de scènes, l'ouverture du car-wash aux piétons couverts de crasse et l'omniprésence des services de secours.

Down

MAIS OÙ SONT PASSES LES GRATTES?

Dour a viré electro et on ne s'en plaint pas. Mais passé 23H30, le festival est envahi par les machines et les guitares sont priées de débrancher leur jack. Et les métalleux, de rentrer chez eux. Pas très rock'n'roll.

SOURDE OREILLE Si une poignée de teufeurs portent des protections audi- tives, 90% des festivaliers n'en sont toujours pas équipés. Vu les décibels crachés par les sound systems, on ima- gine déjà les dégâts irréversibles. Alors que le stand Info, mais aussi les mecs de la sécu frontstage distribuaient gratuite- ment ces bouchons. Vraiment trop con.

CHEF, ON A SOIF! Le dispositif anti-canicule prévoit notamment de proposer des grandes bouteilles d'eau pour la somme d'un ticket. Dès le vendredi à 15h, les stands boissons étaient pourtant tous en rupture de stock.

Sur le même sujet
Plus d'actualité