Dour 2013: Darwin Deez, dans les nuages

Le plus geek des musicos, qui avait enflammé les critiques avec son premier album "Radar Detector", a réenfilé son mini short en jeans pour présenter son deuxième essai "Songs for Imaginative People".

906911

Niveau look, rien n'a changé, toujours les mêmes boucles longues dignes d'un rabbin en formation, toujours la même dégaine à la cool, l'air de ne rien y toucher.

 

Mieux, les chorégraphies un peu déjantées, presque robotiques, de Darwin et son crew sont toujours au rendez-vous, mais sur du Mike Posner cette fois. Et si la pop sautillante du crew fait garde son effet kiss cool en cette chaude journée, seuls les morceaux tirés de son premier disque comme Up In The Clouds nous donnent l'envie de nous trémousser.

 

"Ce morceau est dédié aux relations dont on se lasse…" explique t-il en prélude à No Love. On ne savait pas comment te le dire, mais justement, on est un peu lassés, Darwin.

Sur le même sujet
Plus d'actualité