Dour 2011: Groundation tribute to Bob Marley – Last Arena

"Bob Marley is not dead! Bob Marley is alive!". En une phrase, Harrison Stafford, chanteur/guitariste de Groundation, a résumé l'esprit du concert.

41131

Pourtant en route depuis 5 heures du matin – ils arrivaient du Maroc -, le groupe démarre au quart de tour. Peut-être étaient-ils dopés par la perspective de se retrouver, pour la première fois depuis longtemps, au grand complet.

L'ambiance monte encore d'un cran un quart d'heure plus tard avec "Could you be loved?", un grand moment de communion. Leur sélection intelligente passe encore par "Soul Rebel", "So much trouble in the world" ou encore un enchaînement "War"-"No more trouble". Ils ne se contentent pas de copier mais se réapproprient les chansons, sans les dénaturer, en y ajoutant des passages instrumentaux durant lesquels chaque musicien a l'occasion de montrer son savoir-faire.

A ce petit jeu, derrière son Roland, l'organiste Marcus semble au-dessus de la mêlée. Enfin, les vibrations positives qu'envoie ce groupe souriant nous a presque fait oublier qu'au-dessus de nos têtes, le ciel se déchaînait.

Sur le même sujet
Plus d'actualité