Dour : 1995 – Last Arena

Sans vouloir manquer de respect aux très bons Doomtree, des copains à Danger Mouse, le crew parisien était le premier grand rendez-vous hip-hop de la journée.

433111

En deux albums, et une flopée de concerts, ils se sont imposés comme la nouvelle sensation française. Et au vu du concert, on comprend mieux pourquoi. Comme les aînés dont ils se revendiquent, NTM en tête, ils ont su trouver la manière de fonctionner qui concilie rap grand public et image d'intégrité.

Les cinq MC's et leur DJ, qui brûle un T-shirt du groupe en arrivant sur scène avant de le balancer dans le public, maîtrisent tous les aspects du live. Le show est dynamique, les flows sont sans faille  et les petits trucs pour impliquer le public fonctionnent à tous les coups. Mais c'est aussi leur limite: tout cela paraît un peu trop clean et manque d'originalité. Reste que l'efficacité est au rendez-vous. Concert réussi, donc.

Sur le même sujet
Plus d'actualité