Dossier: Vos élus, vous les voyez comment?

Ces hommes et ces femmes qui nous gouvernent (ou pas)… Comment les percevez-vous? Et sont-ils faits pour s'entendre? Notre enquête exclusive.

23288

Elio Di Rupo: Monsieur Loyal

Sa constante recherche d'harmonie peut le faire paraître naïf.

Personnalité
Le président du PS est perçu comme un être fidèle aux causes qu'il défend et fidèle à ses proches. Il peut être perçu comme traditionaliste mais son engagement inspire le respect. Désireux de concilier les points de vue, de tenir ses promesses et d’éviter les conflits, il peut avoir du mal à dire non et ainsi paraître moins fort qu’il ne le souhaite. Il peut se montrer très irrité lorsque ses interlocuteurs changent d’avis, même si ces revirements sont nécessaires pour conclure un accord.

Rapport aux autres
Engageant, Elio Di Rupo sourit, serre des mains et va volontiers au-devant des autres. Il peut avoir du mal à prendre des décisions négatives pour ses collègues et sa constante recherche d'harmonie peut le faire paraître naïf. En réalité, il sait pourtant qu’on ne peut pas avoir une confiance aveugle dans les autres, ni être toujours transparent ou remplir tous ses engagements.

Didier Reynders: Bleu mécanique

Il est probablement plus humble qu’on ne le croit.

Personnalité
Perçu comme sérieux, bosseur et traditionnel, le chef de file gouvernemental des libéraux francophones agit de façon mûrement réfléchie et méthodique. Sa recherche constante de solutions concrètes et pratiques en fait une personnalité fiable, notamment en temps de crise, où il privilégie l'expérience à l'intuition. En conséquence, cela peut restreindre sa capacité à sortir des sentiers battus pour trouver des solutions créatives. Didier Reynders est probablement plus humble qu’on ne le croit, car son désir de bien faire compte plus pour lui que son envie d’avoir raison.

Rapport aux autres
Homme mûrement réfléchi, Didier Reynders dit les choses avec le moins de mots possible. Au risque de paraître brutal. Pour lui, il vaut mieux faire que dire et il n’aime pas perdre son temps en longues querelles. Le ministre des Finances préfère par ailleurs les solutions durables aux victoires faciles. Attachant beaucoup d’importance à ce que ses opinions soient entendues, il est perçu comme enclin aux querelles d’autorité, surtout vis-à-vis de ceux qui lui semblent avoir des points de vue peu réalistes. Cherchant à ce que tous les points de vue soient entendus, il peut cependant manquer d’attention pour les solutions originales et ainsi paraître assez fermé.

Joëlle Milquet: Orange pressée

Dans les moments de stress, elle devient facilement inflexible.

Personnalité
La présidente du CDH est perçue comme désireuse que les choses se fassent le plus vite possible. Quand tout se passe comme prévu, elle paraît directe, pleine de confiance en elle et capable de faire aboutir les projets. Déterminée, Joëlle Milquet privilégie le tout noir ou le tout blanc aux nuances de gris. Attendant des autres qu'ils se comportent comme elle, Joëlle Milquet peut donner d’elle une image dictatoriale, surtout dans les moments de stress, où elle devient facilement inflexible.

Rapport aux autres
Joëlle Milquet aime connaître les détails. En cas de conflit, cela lui sert à se baser sur une analyse logique de la situation, au risque de négliger l’impact de cette logique sur les autres. Comme elle est une femme, les autres peuvent injustement attendre d’elle plus d’empathie qu’elle n’en témoigne habituellement. Elle peut entrer en conflit quand elle pense qu'un projet traîne, que les autres tournent autour du pot ou que ses arguments ne sont pas entendus. En cas de stress ou de conflit, ses rares accès de colère peuvent alors devenir plus fréquents, au risque de laisser ses partenaires dans l'incompréhension.

Jean-Michel Javaux: Chou vert et vert chou

Il fait un bon médiateur.

Personnalité
Homme de valeurs, le coprésident Ecolo se préoccupe des autres et s’applique à être loyal et honnête dans ses accords, quitte à être perçu comme naïf dans l’arène politique. Désireux de trouver une solution harmonieuse aux problèmes qu’on lui soumet, il privilégie une approche directe et honnête et se montre sincère. Ce qui peut lui valoir d'être perçu comme trop confiant par rapport aux autres et à leurs motivations.

Rapport aux autres
Jean-Michel Javaux base sa communication sur les besoins des autres, qu'il traite avec beaucoup – parfois trop – de minutie. N’aimant pas les conflits, il fait un bon msédiateur. Dans ce rôle, il est attentif à générer un accord rapide, quitte à ne pas traiter tous les aspects du problème. Il se montre aisément prêt au compromis, ce qui, dans le contexte actuel, pourrait contribuer à une sortie de crise. En ce sens, il pourrait servir d'exemple pour les autres.

[…]

Bart De Wever: Tout schuss

Il fait des efforts pour que le conflit n’éclate pas.

Personnalité
Net et carré dans ses opinions, le président de la N-VA donne l’impression de se sentir supérieur aux autres, ce qui le fait paraître condescendant. Homme de défis, intéressé par la vision à long terme et les problèmes complexes, il annonce d'emblée ses objectifs. Peu enclin à admettre ses propres erreurs, il peut paraître borné et peu soucieux de l'impact de son style sur ses partenaires. Il aime indiquer la voie à suivre et tend à dédaigner ceux qui n'ont pas, selon lui, la puissance de feu intellectuelle nécessaire.

Rapport aux autres
Direct et allant droit au but, Bart De Wever communique sur un ton confiant, voire autoritaire, ce qui contribue à mettre en valeur ses capacités et son intelligence. Néanmoins, l'homme fort de la N-VA n’apprécie pas le conflit et fait souvent des efforts pour qu’il n’éclate pas. Quand la discorde survient néanmoins, cela ne l’effraie pas et il sait se montrer un adversaire redoutable pour faire avancer les choses à sa façon.

Sur le même sujet
Plus d'actualité