Doria Tillier s’en est voulu d’avoir été si loin avec Nicolas Bedos

Présent à Bruxelles pour assurer la promo de son nouveau livre "La tête ailleurs", récit d'une histoire d'amour particulière: la sienne, Nicolas Bedos s'est laissé aller à commenter son actualité… Dont la fameuse chronique gentiment insolente de Doria Tillier qui lâchait, mutine "Je ne savais pas qu'on suçait les potes"

976419

"Je suis le garçon qu'on adore détester. Je fais le malin, mais je peux encore être bousculé par certaines choses, je ne suis pas si vieux… Après ce passage au Grand Journal, Doria et moi avons été au restaurant – c'est une amie très proche – et je regardais les tweets qui commentaient sa performance et elle m'a vu me décomposer au fur et à mesure du repas, à tel point qu'elle s'en est voulu d'être allée si loin. Et puis j'avoue, j'ai un peu surjoué ma réaction face à sa chronique… Pour lui faire plaisir! C'est quelqu'un que j'adore et nous n'avons pas été en froid une seconde.

Pour rappel, la chronique de Doria Tillier sur Nicolas Bedos

Sur le même sujet
Plus d'actualité