Do Not Disturb: Laetitia Casta: Icône et enfin actrice

Sans culotte, lunettes sur le nez et chevelure emmêlée, la Casta est LA révélation de Do Not Disturb.

513750

En quelques scènes effrontées et tendres, elle remporte le morceau dans le rôle d'une femme libre et courageuse, prête à tester les limites de son couple.

Ça fait dix ans que Casta essaie de se décoller l'étiquette de ravissant mannequin bon pour les téléfilms à l'eau de rose (La bicyclette bleue) ou les concessions très grand public (La nouvelle guerre des boutons). Elle est en train d'y parvenir. Il était temps.

Mannequin depuis l'âge de quinze ans, icône planétaire adulée pour sa beauté bohème à la Bardot, Casta a dû s'accrocher plus qu'une autre pour être reconnue comme actrice.

Après des passages discrets dans le cinéma d'auteur (chez Raoul Ruiz, Damien Odoul ou Tsai Ming Liang) et des films intellos parisiens (Le grand appartement, Nés en 68), c'est Bardot qui lui permet de se démarquer dans le biopic Gainsbourg, vie héroïque. Bingo.

Nominée au César du meilleur second rôle, elle obtient la reconnaissance de la profession qu'elle cherche tant. Membre du jury au dernier festival de Venise, elle continue d'illuminer les podiums de sa beauté plus mûre (on l'a vue chez Roberto Cavalli) et vient de tourner Les adorés avec Benoît Poelvoorde.

À suivre, parce qu'il se pourrait bien que ce soit le rôle de sa vie. Celui de la maîtresse du banquier Stern, avec qui elle entretient des rapports sadomasochistes. Sous haute surveillance parce que inspiré d'une histoire vraie (bien qu'adapté du roman de Régis Jauffret, Sévère), le film devrait faire grand bruit. En attendant, découvrez-la sans tarder dans Do Not Disturb. Parce qu'une actrice est née.

Do Not Disturb – Bande-annonce

Do Not Disturb
Réalisé par Yvan Attal. Avec Yvan Attal, François Cluzet, Laetitia Casta, Charlotte Gainsbourg, Asia Argento – 88'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité