The Dictator

Alors qu’un vent de changement souffle sur la France, c’est carrément une bourrasque dictatoriale qui devrait agiter le box-office.

365310

Les services du protocole promotionnel se sont montrés intraitables: pas possible de jeter un œil sur ce Dictator pour en livrer une critique en bonne et due forme. Alors, que sait-on de ce film? Rayon cinéma, le Dictator sera incarné par Sacha Baron Cohen, alias les délirants Ali G et Borat, et réalisé par le même allumé qui avait déjà signé les tribulations de Brüno, homosexuel autrichien et roi des fashion-victims. Question pitch, c’est pour le moins lacunaire! On sait juste que Baron Cohen campera un dictateur, le général Aladeen, capable de tout pour que son pays ne verse jamais dans la démocratie.

Par contre, en vitrine, c’est la grosse armada: des bandes-annonces et extraits ont envahi les salles et Internet depuis des semaines, le Général s’est rendu à la cérémonie des oscars et a renversé sur le tapis rouge les cendres du despote nord-coréen Kim Jong-Il. Aladeen s’est aussi fendu d’une vidéo aussi virale qu’hilarante dans laquelle il félicite son "collègue" François Hollande pour son accession à la présidence française. Bref, du totalement schizophrène où le doux dingue s’identifie tellement à son personnage que l’on en vient à oublier l’acteur sous les traits du dictateur.

"C’est bien pour cette raison que je mène deux carrières parallèles", expliquait Baron Cohen dans l’une de ses rares interviews sérieuses. "Brüno, Borat et les autres sont autant des farces que des performances artistiques. Par ailleurs, un autre versant de moi s’exprime dans des films plus sérieux." On se souvient, par exemple, de lui en chef de gare intransigeant dans Hugo Cabret, ou en faux barbier dans Sweeney Todd aux côtés de Johnny Depp. Il devrait, par ailleurs, revenir en fin d’année sous les traits de Thénardier dans Les misérables et dans la peau de Freddie Mercury pour le biopic de Queen. The show must go on…

Voir les salles où ce film est à l’affiche

The Dictator
Réalisé par Larry Charles (2011). Avec Sacha Baron Cohen, Ben Kingsley, Anna Faris.

Sur le même sujet
Plus d'actualité