Dick Rivers – Un album very Dick

En 2011, Dick Rivers a fêté ses cinquante ans de carrière, mais a eu droit à moins d'hommages que son pote Johnny ou les Stones.

1144353

La clope au bec, le cheveu gominé et les jambes arquées, le rockeur niçois est pourtant toujours là et sort régulièrement des brûlots. Avec sa pochette qui rappelle furieusement la couverture de l'autobiographie de Keith Richards, "Life", "Rivers" est un grand crû. Pas vraiment du genre à baisser les bras ("Si j'entends t'apitoyer sur ton sort, j'espère que tu as deux jambes et que tu cours vite mon gars"), Dick passe à confesse et ouvre son cœur.  Traversées des cordes (guitare, banjo, slide) d'Oli le Baron, ce disque accueille Francis Cabrel qui signe le très rock Paris-Vintimille et offre une adaptation en français du Make You Feel My Love de Bob Dylan. Autres réussites: sa reprise en mode country/folk de Les rois serviles de George Moustaki et celle de O Marie de Daniel Lanois. Et quand le crépuscule se pointe, Dick sort le tout grand jeu sur l'autobiographique Le rôle du rock. "Une seule règle: ne regarde jamais en arrière." Bien dit, Dick.

DICK RIVERS, "RIVERS", Very Records.

Sur le même sujet
Plus d'actualité