Des mauvaises surprises et de la lenteur à The Voice Belgique

Éliminations surprises en cascades et quelques vautrades, ce second live de la quatrième saison de The Voice s'est déroulé dans la douleur.

1332831

Sans doute à cause d'erreurs de coaching, mais surtout en raison de la dimension de notre petit pays. En effet, malgré la limite des quinze votes maximum par personne, les familles des candidats et parfois même des villages entiers ont fait chauffer leurs téléphones pour élire les talents de leur région… Sans spécialement favoriser leurs qualités vocales. Et là où une grande patrie comme la France peut renverser la tendance à l'aide du coup de pouce de nombreux téléspectateurs anonymes, la Belgique patauge.

Résultat, des talents pourtant prometteurs comme Khalil (et ce malgré des refrains foirés sur Crazy) mais aussi d'autres comme Ambre, qui s'est elle parfaitement illustrée sur Le coup de soleil de Richard Cocciante, ainsi que la bouillante Dounia et sa reprise de Whitney Houston, se sont fait éliminer de la compétition pour de bon, sans possibilité de repêchage cette fois. La pilule est difficile à avaler, d'autant que les longueurs de l'émission et ses 16 prestations favorisaient grandement l'envie de zapper. Mais on a tenu le coup, sans doute grâce aux quelques sorties de Walid dans sa Smart Room et aux casseroles des candidats comme la vidéo qui présentait Samuel en pleine préparation de Kramiek à dix ans, mais aussi aux feintes à deux balles de Maureen, qui on l'avoue, nous arrachent des sourires. Par contre, évitons de mentionner la plupart des choix de chansons proposés aux talents, qui ont insufflé un esprit de karaoké dans ce deuxième live. On a hâte de voir la suite. Enfin, on hésite.

Sur le même sujet
Plus d'actualité