Deftones – Koi No Yokan

Entre l’absence de leur bassiste historique et l'accueil mitigé de "Diamond Eyes" (2010), les dernières années ont été prudes envers la bande à Chino. 

659687

Mais les Deftones ont la peau dure et il en faut plus pour les clouer au sol. En effectuant un judicieux retour aux fondamentaux, ils démontrent qu’ils n’ont pas perdu leur tour de bras lorsqu’il s’agit de dérouler les refrains fédérateurs entre deux déflagrations rageuses.

De la même façon, ils soignent les accalmies et les ruptures de rythme. Un savoir-faire qui explique pourquoi les Deftones demeurent le groupe de métal préféré de ceux qui n’écoutent pas de métal.

 

 

Tempest

Leathers

Deftones
Koi No Yokan
Warner Music

Plus d'actualité