De Warzée: « Je ne pense pas non plus avoir été très drôle »

Jérôme de Warzée a égratigné Myriam Leroy pour sa chronique sur Dieudonné. L'humoriste RTBF s'explique.

989916

Jérôme de Warzée a réagi de manière cinglante à la chronique polémique sur Dieudonné balancée sur Canal + par Myriam Leroy. Il écrivait sur Facebook: "Myriam Leroy qui tente désespérément de se payer Dieudonné pour faire croire qu'elle existe, c'est Lorie qui donne des cours d'humour noir à Gaspard Proust, persuadée qu'elle va vendre plus de disques ". L'humoriste RTBF s'explique sur cette sortie jugée par certains peu confraternelle entre "collègues" de la RTBF.

Qu'est-ce qui a motivé votre coup de gueule sur Facebook?

Ma principale motivation en toutes circonstances a toujours été l'humour. Et cette chronique sur Dieudonné ne m'a pas fait rire. Ce qui est énervant c'est de s'entendre dire que cette chronique de Myriam Leroy, ce n'était pas de l'humour mais de l'humeur… Donc quand c'est pas drôle, c'est de l'humeur. Mais soyons de bon compte, avec le recul,  je ne pense pas non plus avoir été très drôle sur ce coup-là .  Même si je ne changerais pas une virgule à ce que j'ai écrit. Je voulais émoustiller ceux qui défendent bec et ongles et aveuglément tout ce que fait Myriam leroy. Je m'attendais à des réactions pour et contre mais ce déchaînement autour d'une chronique de Myriam Leroy est absurde.

Que vouliez-vous exactement remettre en cause. La teneur du billet de Myriam Leroy ou sa légitimité?

Je ne remets absolument pas en cause son talent ou son écriture mais je trouve que faire passer Dieudonné pour un has been est à côté de la plaque, incohérent et inconséquent. Dieudonné est un des humoristes qui vend le plus de places en France. Il remplit des zéniths. Je réagis en tant qu'humoriste. Elle a essayé de se payer Dieudonné et ce n'était pas très drôle.

Et vous, vous vous payez publiquement votre "collègue" de la RTBF…

Ce n'est pas une collègue. Je n'ai jamais rencontré Myriam Leroy, je ne la connais pas. N'importe qui d'autre  aurait fait la même chronique, homme ou femme, j'aurais écrit la même chose. Si mon ami Walter avait balancé un truc pareil je ne me serais pas gêné non plus pour le tacler. Et je ne prends pas position pour Dieudonné. Mais j'admets qu'on puisse juger que ma sortie épidermique n'était pas plus drôle que celle de Myriam Leroy.

Sur le même sujet
Plus d'actualité