De ch’ti se moque-t-on?

Des ploucs nordistes dans Les Ch'tis font du ski,  des Anglais bourrins dans Geordie Shore. Avant Les Marseillais à Miami… Quand la télé-réalité stigmatise une communauté, les audiences s'affolent.

772695

Des éphèbes incultes, bêtes, vulgaires… Dans sa tonalité la plus trash, la téléréalité ne cesse de nous infliger le plus affligeant des spectacles. Mais lorsqu’elle décide de stigmatiser et ridiculiser une population en particulier, les Secret Story, et autre Qui veut épouser pour mon fils? nous paraitraient presque inoffensifs. Dernières victimes en date: les Nordistes français. Après Les Ch’tis à Ibiza, Les Ch’tis font du ski et Les Ch’tis à Mykonos, la petite chaîne W9 récidive et balance ses Nordistes ultra stéréotypés à Las Vegas. Bingo. Cette nouvelle série-réalité fédère déjà plus d’un million de voyeurs et coiffe au poteau les talk-shows C à vous et Touche pas à mon poste de ses concurrents.

Du jamais vu? Souvenez-vous… En mettant en scène des pétasses de Laguna Beach dans The Hills et une bande de gros beaufs italo-américains dans Bienvenue à Jersey Shore, MTV inventait la scripted reality (réalité scénarisée) et pulvérisait tous ses records d’audiences. Avant de susciter les foudres des associations d’immigrés et de provoquer la colère des instances politiques du New Jersey. En attendant les réactions des habitants du Pas-de-Calais… Car cette nouvelle série-réalité diffusée chez nous sur Plug RTL joue elle aussi à fond la carte du foutage de gueule. Si les baignades suggestives, les empoignades alcoolisées et les séances de drague en boîte sont toujours au programme, cette série met en scène neuf jeunes exclusivement originaires du Nord de la France.

Vous n’aviez pas vu le titre ou entendu le générique? No panic. A chaque fois que l’un des participants s’exprime face caméra, son prénom, sa ville d’origine et le numéro de son département apparaissent à l’écran. Et le niveau des candidats dépasse de loin l’entendement…

"Tu veux me marier avec toi?"

Car ces Ch’tis-là originaires de Valenciennes, de Tourcoing, et, forcément, de Bergues, pourraient bien réduire à néant l’impact positif généré par le film de Dany Boon sur toute la région. Cheveux peroxydés, mini-jupes et talons cloutés pour les filles; crêtes, singlets et tongs pour les mecs, ils ont entre 18 et 25 ans, sont DJ, barman ou coiffeur, et ont tous un sacré problème avec la langue française. A l’image de Christopher, qui vient de Tourcoing coin-coin, certains protagonistes sont même sous-titrés. Il faut dire que lorsque ce gogo-dancer a demandé la main de sa fiancée en direct, cela donnait: «Est-ce que tu veux me marier avec toi?».

Déjà bien stigmatisés dans des émissions comme Confessions intimes, les Ch’tis ont malheureusement droit maintenant à leur propre série-réalité. Il ne manque plus qu’un message dans l’esprit de la banderole déployée lors du match PSG-Lens au Stade de France: «Pédophiles, chômeurs, consanguins: bienvenue chez les Ch’tis»…

Alexia Laroche-Joubert, la productrice de l’émission, ne cache pourtant pas son amour inconditionnel du cliché. "Bien sûr qu’ils ont été castés pour leur accent fort expliquait l’ex-directrice de la Star Ac’ à la présentation de presse. Les accents, on a remarqué que ça fonctionne très bien à la télé.» Avant de lâcher qu’elle commençait à en avoir marre de caster des Sudistes. «On va systématiquement dans le Sud parce que les gens y sont hauts en couleur. Mais il n’y a que des bimbos et des cagoles». Et alors que Bienvenue chez les Ch’tis véhiculait une image caricaturale mais sympathique, la productrice balance au moins quatre saisons de série-réalité sur cette bande de Ch’tis dégénérés. La suite est connue et se nomme Les Marseillais à Miami. On croît rêver. Et après, ce sera les Kurdes à Monac’?

Au même moment, MTV renchérit avec Geordie Shore, adaptation britannique de Jersey Shore centrée sur huit jeunes de Newcastle au fort accent des rives de la Tyne (l’accent «Geordie»)… Même vacuité totale et stéréotypes en cascade. Sans parler des moqueries sur le Net ou sur les réseaux sociaux et des émissions qui font le buzz avec leurs aphorismes et fautes d’anglais. Furax et indignés que leur fierté «geordie» se retrouve bafouée par cinq saisons de série nauséabonde, les habitants de Newcastle ont manifesté leur désapprobation sur le Net et sur les réseaux sociaux. En vain.

3 heures de Ch’tis non-stop…

Comme tous les processus de discrimination raciale, force est de constater que ce type de programme tend à réduire une communauté, supposée homogène, à ses membres les plus faiblards et les moins bien dotés intellectuellement et culturellement. Dans le climat actuel de stigmatisation des Roms, Polonais ou Roumains, il serait peut-être bon de cesser d’encourager cette humiliation dont sont victimes les individus résidant dans telle ou telle région à l’identité forte. Trop tard. Désormais, la scripted reality est la nouvelle vache à lait des chaînes publiques et privées.

Avec des coûts de production réduits à 1000 euros la minute, ces émissions coûtent en effet trois à cinq fois moins cher qu’une fiction traditionnelle. Sans oublier qu’elles fédèrent autant de téléspectateurs en première diffusion qu’en rediffusion. Plug RTL n’hésitant pas à programmer certains jours cinq épisodes à la suite, soit 3h05 de Ch’tis débiles à skis…

Mais ces «séries» permettent surtout aux chaînes hexagonales de remplir leur obligation d’investir un pourcentage de leur budget dans la fiction française. Les demandes de la Ministre de la culture Aurélie Filippetti de retirer ce type d’émissions des chaînes publiques n’y changeront rien. Le CSA poursuivra sa politique actuelle et décidera au cas par cas si ces émissions peuvent être considérées comme des œuvres de fiction. L’organe de contrôle français précisant qu’il s’appuiera sur des éléments tels que la teneur des contrats des scénaristes, réalisateurs et comédiens, leur mention au générique mais aussi l’état d’avancement du scénario… N’empêche, depuis que ces feuilletons low-cost fédèrent autant de fidèles que leurs homologues US, ces séries honteuses semblent avoir encore de beaux jours devant elles.

 

LES CH’TIS FONT DU SKI
Chaque jour Plug RTL 19H45
GEORDIE SHORE
Chaque dimanche MTV 23H05

Sur le même sujet
Plus d'actualité