Dark Shadows

Tim Burton ressuscite Dark Shadows, soap opera culte de l'Amérique des sixties finissantes.

351289

Transformé en vampire et enterré par une sorcière jalouse, Barnabas Collins (Johnny Depp) revient d’entre les morts deux siècles plus tard dans une famille qui a viré psychotique tendance hippie. L’Angleterre dix-huitième fait place à l’Amérique psychédélique sur fond de Nights In White Satin des Moody Blues.

Catapulté sans transition dans un univers pop gothique, le vampire Barnabas va devoir affronter une famille dysfonctionnelle "comme elles le sont toutes" – dixit Tim Burton – composée d’une mère autoritaire, d’une ado rebelle, d’un gamin flippé et d’une tante psy.

Burton distribue les rôles en famille et retrouve ses actrices fétiches (Michelle ex-Catwoman Pfeiffer et Helena Bonham Carter, sa femme et complice). Eva Green, nouvelle venue, est renversante en lamé rouge de sorcière amoureuse à mourir de son vampire. Et on la comprend…

Car le plus beau et le plus fou d’entre tous, c’est bien sûr Johnny, qui parcourt le film en funambule gothique, héritier sidérant du Nosferatu de Murnau.

Burton joue avec les clichés du genre période muette expressionniste, coinçant Depp endormi en chauve-souris dans le placard à linge, étonné de ne pas trouver son reflet dans le miroir, confondant le M de McDo avec celui de Méphistophélès ou du Maudit de Fritz Lang.

C’est sûr, c’est quand même plus classe que les vampires de Twilight… Si l’histoire reste sobre et les personnages secondaires en demi-teinte sous l’éclat des maquillages, Burton continue de poursuivre un cinéma du rêve éveillé et livre – avec Alice Cooper en guest – un opéra gothique assez somptueux.

Voir les salles où ce film est à l’affiche

Dark Shadows
Réalisé par Tim Burton (2012). Avec Johnny Depp, Eva Green, Michelle Pfeiffer, Helena Bonham Carter, Alice Cooper.

Sur le même sujet
Plus d'actualité