Cypress Hill – Last Arena

La foule des grands soirs était massée devant la scène principale pour le concert des rappeurs latino-californiens.

40263

Tant pis pour ceux qui ne sont pas arrivés à temps: les caprices du vent qui balaye la plaine leur fournissent un son plutôt aléatoire.  Le concert n'aura pas changé notre opinion: en quatre albums – mais quels albums!- le groupe avait déjà tout dit ou presque.

Ils n'en sont d'ailleurs pas dupes puisque, régulièrement, ils se lancent dans une série de deux, trois vieux morceaux pour faire remonter la température, en baisse vertigineuse durant les compositions les plus récentes. Ou les "battles" entre le DJ et le percussionniste Eric Bobo. On saluera tout de même le travail de ce dernier derrière des congas qui facilitent la transition entre les moments contrastés d'une prestation en roue libre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité